Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 14:50

 

Nous avons été interrogés sur nos articles sur le PEDT.

En l’absence d’information de la part de la municipalité, nous nous sommes demandés pourquoi ne pas continuer un peu dans cette étude et suggérer…

 

Lors dune rencontre que nous avions organisée sur ce thème, nous avons imaginé sur cette base de trame d’écriture possible pour un PEDT :

 

                  1-   Le territoire concerné

                  2-   Le public visé

                  3-   Le pilotage

                  4-   Les acteurs concernés et les outils de collaboration

                                          a-   Partenaires institutionnels :

                                          b-   Partenaires associatifs :

                                          c-   Autres partenaires :

                  5-   Les actions existantes

                                          a-   Ces actions s’articulent-elles avec les projets d'écoles ?

                                          b-   Ces actions s’articulent-elles avec les activités périscolaires ?

                                          c-   Ces actions s’articulent-elles avec les activités extrascolaires ?

                  6-   Les besoins identifiés

                  7-   Les objectifs éducatifs du PEDT partagés par les partenaires :

                                          a-   Les postures

                                          b-   Les parcours

                  8-   L’articulation du PEDT avec les éventuels dispositifs existants :

                                          a-   Contrat enfance jeunesse (CEJ) ?

                                                http://www.caf.fr/partenaires-bailleurs/elus-et-collectivites/l-essentiel-sur-le-contrat-enfance-et-jeunesse

                                          b-   Projets d’écoles :

                                          c-   Autres :

                  9-   L’articulation du PEDT avec de nouveaux dispositifs :

                                          a-   Les partenariats associatifs

                                          b-   La mobilité des offres et du public

                  10-                  Les éléments prévus dans le bilan/évaluation du projet

 

 

 

Pourquoi avoir développé ?

 

Parce que l’urgence grandit.

Parce que si nous devons nous baser sur ce qui est fait ailleurs (mais dans Beuvry), avec les coups de bise ou… nous risquons fort d’être plus pris au dépourvu comme disait le Fontaine qu’autre chose…

 

Parce que le projet éducatif territorial est un cadre d’action et d’engagement formalisé pour 3 ans.

Le Projet Éducatif Territorial de Beuvry (62660) devrait formaliser l’engagement des différents partenaires de se coordonner pour organiser des activités éducatives et assurer la cohérence des actions conduites sur l’ensemble de ces temps de vie des enfants en fixant alors pour trois ans les objectifs à atteindre, les axes prioritaires et les moyens d’évaluation, co-construits avec et surtout par tous les acteurs concernés par sa mise en œuvre.

 

Les dispositions prises dans le cadre de la réforme du temps scolaire devraient induire des articulations entre les temps familiaux, les temps scolaires et les temps récréatifs, sociaux, associatifs, sportifs, artistiques, culturels passés en dehors de la famille et de l‘école.

 

 

Perspectives pouvant être envisagées pour 2014-2017:

 

                  1-   développer une politique locale et globale, concertée et évaluée en faveur des enfants et des jeunes ;

                  2-   favoriser l’accès des enfants et des jeunes à des projets d’éducation populaire, à l’autonomie, et à l’engagement citoyen afin qu’ils trouvent leur place dans la société;

                  3-   organiser les activités périscolaires pour prolonger le service public d’éducation réformée, en complémentarité avec lui ;

                  4-   mobiliser toutes les ressources d’un territoire afin de garantir la continuité éducative entre, d’une part les projets des écoles et, d’autre part, les activités proposées aux enfants en dehors du temps scolaire.

 

 

Pourquoi pas des...

« Ateliers des Écoliers(*)» ?

 

Une idée qui a été proposée lors de cette rencontre et écoutée parce que réfléchie. Mais elle ne doit rester qu’une proposition.

Proposition qu’il faudrait confronter, débattre…

 

Les "Ateliers des Écoliers(*)" seraient organisés pendant le temps d'accueil en garderie, pour favoriser l'accès à des parcours d’éducation sportive, artistique et culturelle, en complément des propositions faites sur le temps scolaires par l’école.

 

(*)   Appellation d’Origine Concertée  libre de droits…

 

Selon quelques principes?

 

                  -     Un Atelier devrait répondre au cahier des charges fixé par la collectivité (Contenu, Encadrement, Objectifs, etc).

                  -     Un Atelier ne serait proposé qu’après accord de la collectivité coordonatrice du projet.

                  -     Chaque atelier serait évalué lors de sa mise en place, puis régulièrement.

                  -     Un Atelier pourrait s’organiser sur plusieurs séances.

                  -     L’enfant devrait être inscrit aux services périscolaires et accueilli en garderie.

                  -     L’enfant devrait être inscrit à l’atelier par ses parents (Inscription écrite préalable auprès des agents de garderie de l’école de l’enfant) et serait, ainsi, engagé à y participer dans son intégralité.

                  -     Les droits d’accès à l’Atelier seraient compris dans le coût de la Garderie Périscolaire, les lundis, mardis, jeudis et vendredis.

                  -     L’accès aux ateliers serait gratuit le mercredi.

 

 

Qui animerait un atelier ?

 

                  -     Une Animatrice ou un animateur, employé(e) permanent(e) de la ville et intervenant par ailleurs dans les écoles, en garderie ou en Centre de loisirs.

                  -     Une animatrice ou un animateur, bénévole ou employé(e) temporaire par la ville, ayant proposé à la ville un projet d'atelier à mettre en œuvre.

                  -     Une animatrice ou un animateur, issu d'une association, ayant proposé à la ville un projet d'atelier à mettre en œuvre.

 

Une classification et quelques pistes

 

EN MATERNELLE

 

                  ◊    Pour découvrir le plaisir de lire : présentation de livres, lecture de contes

                  ◊    Pour explorer le monde : promenade saisonnière, visite,…

                  ◊    Pour découvrir la musique : travail sur les comptines, les chansons et les rythmes.

                  ◊    Pour bien connaitre leur corps : activités de détente, de relaxation...

                  ◊    Pour apprendre à bien manger : ateliers d’éducation alimentaire.

 

 

POUR LES CP, CE1, CE2

 

                  ◊    Pour devenir un auteur en herbe : lecture et écriture, calligraphie, poésie, rédaction d’un journal.

                  ◊    Pour découvrir le numérique : initiation au multimédia et à la création de blogs.

                  ◊    Pour bouger : jeux sportifs ou des sports collectifs.

                  ◊    Pour s’initier à la pratique d’activités artistiques : théâtre, musique, marionnettes et arts plastiques.

                  ◊    Pour s’interroger sur les préjugés: activités autour du « vivre ensemble » et de la citoyenneté.

                  ◊    Pour apprendre les bonnes habitudes alimentaires : la diététique, la nutrition, ateliers autour du goût.

                  ◊    Pour découvrir le développement durable, la biodiversité : gestes quotidiens, tri sélectif, jardinage, déplacements,…

                  ◊    Pour explorer le monde : herbier,…

                  ◊    Pour aller à la découverte d’œuvres : visites, rencontres,…

 

POUR LES CM1, CM2

 

                  ◊    Pour être en pleine forme : sports individuels et collectifs.

                  ◊    Pour découvrir les arts : chorale, percussions, danse, improvisation théâtrale, initiation à la mise en scène, fabrication de décors et de costumes…

                  ◊    Pour explorer le monde :

                                          -     éveil scientifique (cerf-volant, modélisme,évoltion du vivant …)

                                          -     découverte d’un pays (langue, chant, danse,…)

                  ◊    Pour parfaire ses connaissances numériques : des activités photo, vidéo, blogs, du bon usage des réseaux sociaux…

                  ◊    Pour devenir un citoyen :

                                          -     des activités autour du vivre ensemble, de la mémoire,…

                                          -     des appropriations d’équipements publics (salle de sport, médiathèque, galerie, mairie, prévôté…)

                  ◊    Pour écrire une histoire ou son histoire : ateliers d’écriture, de poésie, de petits récits, de rédaction de nouvelles, de reportages photos.

                  ◊    Et pour découvrir d’autres histoires : projection de films...

 

POUR TOUS

 

                  ◊    Pour prolonger le plaisir de lire : présentation de livres, lecture de contes, poésie, presse,…

                  ◊    Pour le plaisir de la création : jeux et pratiques artistiques ludiques (fil, pâte, collage, modelage, scrapbooking, récupération, déco,…)

                  ◊    Pour partager et se détendre : jeux collectifs, de société (partage de règles, tournois,…)

 

 

Et les partenariats associatifs ?

 

D’abord, une grande vigilance pour éviter la concurrence avec l’activité associative actuelle :

                  a-   éviter les transferts de pratiques de l’associatif vers le périscolaire municipal ;

                  b-   éviter les propositions d’associations extérieures pouvant contrarier le tissu associatif local.

 

                        Deux formes :

                                          -     la prestation de service dans le cadre des « Ateliers des écoliers » ;

                                          -     la proposition associative extra-scolaire s’inscrivant dans le parcours d’éducation sportive, artistique et culturelle.

 

La prestation de service dans le cadre des « Ateliers des Écoliers »

                  a-   Une maîtrise du développement de ces activités est indispensable.

                        Elles s’ajoutent à celle du temps scolaires et extra-scolaires actuelles et ne doivent pas provoquer une sur-activité des enfants.

  • Un appel à projet lancé par la ville.

 

 

Les associations pourraient proposer à la collectivité des cycles d’intervention à destination des élèves des écoles publiques de la commune, en respectant le cahier des charges suivants :

 

                  1-   Module de 7 heures d’intervention encadré par du personnel justifiant d’une capacité (CV + copies attestant des diplômes et expériences requis)

                  2-   Présentation des objectifs, du public visé et des modalités de mise en œuvre

                  3-   10 modules identiques/an/association maximum

                  4-   Un même module ne peut être mis en place deux fois dans la même école.

 

Ensuite, la proposition associative extra-scolaire s’inscrirait dans le parcours d’éducation sportive, artistique et culturelle

                  1-   Ce (ou ces) parcours seraient décrit(s) par le groupe de travail œuvrant sur ce thème.

                  2-   Plusieurs leviers pourraient être activés :

                                          a-   L’identification du positionnement des activités dans le(les) parcours

                                          b-   L’information et la valorisation des offres existantes (Journée du Sport, …)

                                          c-   L’aide financière aux familles pour favoriser l’accessibilité (par le biais de « Tickets Temps Libre »,…)

 

Éléments devant être prévus dans le bilan/évaluation du projet :

 

1-   Périodicité :

                  a-   Indicateurs retenus (répondant aux objectifs visés) ;

                  b-   Indicateurs quantitatifs (nombre d'inscrits, de participants, etc.) ;

                  c-   Indicateurs qualitatifs (à définir).

 

2-   Modalités de renouvellement du contrat et de modification par avenant

 

 

Tout ceci n’étant qu’une formalisation inachevée d’une rencontre-réflexion sur ce thème. Dont nous faisons part.

 

Sera-t-elle lue, prise en considération ?

 

Notre intention n’était que de démontrer encore une fois que quelques personnes acceptant de faire fi de leurs egos, pré-conçus, appréhensions, mettant en commun leurs réflexions pourraient faire avancer un dossier dans un esprit de bien commun !

 

 

Beuvry : A quoi ça sert que ... se décarcassent ?
Beuvry : A quoi ça sert que ... se décarcassent ?
Beuvry : A quoi ça sert que ... se décarcassent ?
Beuvry : A quoi ça sert que ... se décarcassent ?
Beuvry : A quoi ça sert que ... se décarcassent ?
Beuvry : A quoi ça sert que ... se décarcassent ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos
commenter cet article

commentaires

NON à la semaine de 4 jours et demi 10/11/2013 15:39

Quelle est votre position sur la réforme des rythmes scolaires ?
Pouvez vous faire une réponse claire s'il vous plait.

Pugwash 13/11/2013 18:59

Notre position intéresserait quelqu'un ?

Etonnant.

D’habitude, on prend bien soin de ne guère tenir compte de ce que nous relatons ou sur quoi nous interrogeons, mais ça chez les personnes qui s’autorisent à (dé)penser, ou celles à espérer, s’imaginer, se revendiquer, somnoler…

Et que voilà encore un cumul de verbes qui pourtant ne s’accordent pas qu’au premier groupe dans Beuvry, même si en majorité…

L'important est maintenant de savoir quelles audience et donc incidence elle pourrait avoir...

Quand on voit le mutisme et la veulerie (1) qui pré - dominent ici dans ce cas-ci aussi... Le tout à cause d'une obséquisité (2) forgée par des appétits cumulés.

Alors, allez lire ce qui s’écrit sur http://absurde.over-blog.net/article-reforme-absurde-des-rythmes-scolaires-121090047.html pour voir ce qui ressort d’une observation que nous partageons…

[ Nous vous donnons l’adresse plutôt que d’imiter quelques fanfaron(ne)s (3) et copier-coller et revendiquer ensuite…]

Même si elle est imparfaite et incomplète !

Mais avec la volonté d’essayer de poser les questions auxquelles on attend des réponses pour lesquelles aucun membre de municipalité n’osera…

Du moins pas avant fin mars 2014 !

(1)
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/veule/81764

(2)
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/obs%C3%A9quiosit%C3%A9/55419?q=obs%C3%A9quiosit%C3%A9#55041

(3)
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/fanfaron_fanfaronne/32822

Habitant de Beuvry 13/11/2013 00:15

On voudrait réformer l'école, on ne s'y prendrait pas plus pire !
REFORME :

Opération politique qui consiste à rendre inapte l'école à remplir ses fonctions et ce d'une manière définitive afin de plus facilement la rendre responsable de tous ses échecs en temps utiles !

Christine 02/11/2013 19:37

Et pourquoi pas un atelier pour apprendre à devenir une opposition ? Le "club des 5" aurait enfin une raison de se réunir et de travailler.

Pugwash 06/11/2013 00:02

NOUS N'AVONS TOUJOURS PERSONNE POUVANT NOUS PRESENTER 8 PETITES CHOSES... Comme nous l'avions proposé. Tant pis.

Pugwash 05/11/2013 23:58

Un atelier ?

1 atelier ?

Vous plaisantez.

Une zone industrielle serait le minimum !

Mais vu le chantier, prévenez l'URSAFF...

Voilà qui serait un véritable redressement productif !

Pugwash 02/11/2013 15:32

Voilà ce qui devrait être un joyau de la couronne, une véritable pièce maîtresse de collier de sexennat.

Une nouvelle émeraude qui vaudra son pesant de carats…

Tiens, un historien pourrait vous en raconter une autre d’histoire de collier. Mais…

Un pont !

Et d’un coup de baguette magique à près de 400 000 €, moins les 20 000 € de subvention d’Artois-Comm qui n’avait pas voulu le racheter quand on le lui avait suggéré à l’époque et on se demande bien pourquoi… De mauvaises bases peut-être…

Comme qui dirait, on chanterait ou Duteil ou Brel selon qu’on ose franchir son Rubicon ou qu’on préfère les remparts…

Un pont qui pourrait bien finir au-dessus d’eaux troubles…
Et quoi alors ?
On chercherait à réduire la facture globale avec un autre forfait ?

Alors, comme entendu, en associant dans l’affaire comme il y aura des poteaux, une antenne-relais accrochée ici comme là ?

Un autre moyen d’assurer sa couverture sur tout le territoire ?

Mais alors aurait-on mesuré toute la facture ?
Surtout quand on parle de crédit…

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément