Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 20:46

 

 Doit-on respecter l'opinion d'autrui ?

 

Ceci est un petit rappel à l’attention de personnes s’octroyant une autorité au-delà des limites légales en vertu de…

 

Commençons par un petit rappel historique en ces temps où celle-ci est manipulée selon les aspirations de chacun tout en se drapant d’une légitimité aux fondements bien obscurs et une noblesse de quartier(s) bien incertaine.

 

La liberté d’opinion a été affirmée solennellement dès la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789.

 

Elle signifie que toute personne est libre de penser comme elle l’entend, d’affirmer des opinions contraires à celle de la majorité, de les exprimer.

La Déclaration précise d’ailleurs que cette liberté d’opinion s’étend à la liberté religieuse, chacun étant libre d’adopter la religion de son choix ou de n’en adopter aucune.

Cette affirmation solennelle n’a pas empêché des atteintes à cette liberté (ex : sous la Restauration ou le régime de Vichy).

 

 ;

 

La liberté d’expression permet à chacun d’exprimer librement ses idées par tous les moyens qu’il juge appropriés.

Elle implique donc la liberté de la presse, la liberté de la communication audiovisuelle et la liberté d’expression sur le réseau internet.

Cependant, cette liberté implique également certaines obligations encadrées par divers textes de loi.

Ainsi, les propos diffamatoires, racistes, incitant à la haine raciale ou au meurtre sont punis par la loi.

 

Bref.

 

Voilà la question que nous nous sommes posés à la suite des propos qui nous ont été tenus par des personnes ayant lu les derniers articles parus sur ce blog.

 

Alors puisque ces personnes se déclarent péda(n)gogues, et agir en toutes circonstances comme telles, nous avons choisi cette méthode pour répondre.

 

 ;

 

-1-

D’abord, soulignons que la question-titre débute avec l’emploi du verbe devoir…

 

Devoir, verbe devenant substantif pour être si souvent estompé à Beuvry (62660) au profit de quelques un(e)s et du terme droit qui prend ainsi la primauté avec primarité.

 

Donc, doit-on ?

Ce qui signifie : est-ce le devoir de.

Qui renvoie à la notion de morale.

 

-2-

Ensuite, l’ajout du verbe respecter qui renforce l'idée de devoir…

En effet le respect est un sentiment éprouvé devant une loi morale présente chez ses semblables.

Et voilà pourquoi parce s’il y a respect de la loi morale il y a obligation de respecter autrui comme personne.

Petit détail aux grandes conséquences et à la valeur soulignée par bien des orateurs…

 

-3-

Mais, respecter n'a pas pour complément d'objet autrui !

 

C'est  opinion qui est le C.O.D. et autrui qu’un simple complément du nom…

Ceci enpassant, rappel grammatical pour les personnes ne sachant (s’)accorder…

 

Alors on peut se demander quelle est la valeur de l'opinion qui ferait que le devoir serait de la respecter.

Car à Beuvry l'opinion a-t-elle des droits ?

Question que l'on peut aussi se poser pour l'opposition, la vraie, peu importe sa forme...

La définition de l'opinion normalement devrait  aider à répondre. 

 

L'opinion c'est l'illusion, parfois l'erreur dans tous les cas une affirmation spontanée, immédiate qui transforme les besoins en connaissance.

 

Alors, pour la majorité des personnes en quel sens faudrait-il la respecter?

 

Or il ne s’agit pas de se demander s’il faut respecter autrui mais s’il faut respecter l'opinion.
Peut-on juger de la valeur des opinions?

 

Dans notre cas, tout jugement émis, s’il l'est, est le produit d'une pensée qui distingue l'opinion de la science, qui découvre qu'il ne peut savoir et trouver sans avoir cherché et qui s'oriente vers une enquête, vers la vérité et la justice.

 

Postulat qui ne nous semble pas toujours partagé…


Alors, qu'est-ce qui pourrait donner de la valeur à une opinion?


A quelles conditions peut-on porter un jugement sur une opinion et mesurer pour ainsi dire sa valeur ?

 

 

 ;

 

 

Aucune ressemblance avec des personnages ou des évènements imaginaires n’est le fruit d’une opportune coïncidence…

 

La vérité serait ailleurs ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos
commenter cet article

commentaires

Pugwash 09/05/2014 12:13

Comme cet enfant semble bien jeune, on peut dire qu'il rampe aux pieds de la personne qui doit le protéger... Même s'il semble vouloir réussir à avancer tout seul. A Beuvry, on pourrait dire si on observait ce genre de situation : quel cabot, hein ?

Mais ce qui est important c'est la phrase juste au-dessus.

Christine 09/05/2014 08:37

Le bébé rampant avec ses 2 toutous qui le suivent : ils rampent vers qui ? dans un couloir qui mène où ?

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément