Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 10:17

01.jpg

 

 

Dis l’ancêtre, tu sais ce que c’est toi ?

Cainophobie

 

de l’ O.R.T.F. aux blogs

ou

comment la communication peut être importante

 

D’abord, cernons bien cette chose et que nos antennes captent bien le message :

 

La cainophobie est la peur de la nouveauté

et des nouvelles idées.

 

 

Caino ? Vous voilà rassuré(e)s, il n’y a aucune drogue là-dessous. Même si l’on trouve des personnes pour qui être devant un ordinateur peut être considéré comme une drogue tant leur addiction est grande.

 

Une phobie est une crise d'angoisse déclenchée par la présence d'un objet. Le micro pourrait être un bon exemple pour ces personnes car il favorise chez elle l’apparition d’une crise d’angoisse muette qui s’aggrave en ajoutant la présence d’un appareil photo surtout numérique.

On a des élu(e)s phobiques aux moyens de communication modernes. Ces personnes qui n’ont stratégiquement rien à dire préfèrent que d’autres les utilisent.

 

Un exemple historique que ne nous a pas indiqué un grand historien :

 

 

Si Grouchy avait eu internet ou un téléphone portable, il ne serait pas allé faire ses courses au supermarché du coin ou à la chasse.

Il aurait lu ses mails et aurait vu celui de Napoléon lui demandant de venir en vitesse l’aider avant l’arrivée de Blücher avec sa facture…

 

Ça lui aurait évité une nouvelle Bérézina…

 

Clic, clac !

 

 

Là, vous laissez l’historien reprendre sa veste et repartir à l’abri sous son parapluie.

Pas de quartier !

 

 

Les cainophobes sont de grand(e)s fans de papier peint marron avec des fleurs, de nappes en toile cirée sur une table en formica et de téléphone gris à cadran, de gros micros branchés à un magnétophone à bandes.

 

Elvis, au secours !

 

Attention, les personnes qui pensent enfin à revendre leur minitel sont en voie de guérison !

 

Vous aussi vous en connaissez qui sont presque à ce point ?

 

Nous oui hélas, et des personnes bien sans quoi ! Pour rester dans le politiquement correct, nous dirons que ce sont des personnes en voie de développement.

 

 

 

 

Tiens, ça nous rappelle la campagne des présidentielles de 1974 qui a été marquée par une innovation appelée à durer : un débat radio-télévisé organisé entre les deux candidats du second tour.

 

Cette première édition reste celle de la petite phrase lancée à Mitterrand par Giscard : « Vous n’avez pas le monopole du cœur ». Et chacun sait comme elle a marqué les esprits.

 

Mais nous sommes de tout cœur avec les cainophobes beuvrygeois…

 

Pour les rassurer, nous leur disons régulièrement qu’un blog, c’est simple comme un clic… Et on peut cumuler les petits clics pour installer de grandes convictions.

 

Car une grande série de clics vaudra toujours mieux qu’un petit tract…

 

N’oublions pas que :

 

                        -  On clique gauche pour être pris cuit…

                        -  On clique droite pour ne pas être cru…

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sisyphe 07/05/2011 20:15



" Cainophobie " est vraiment un mot intéressant!


Surtout quand on pense à certaines personnes de Beuvry qui se voient déjà dans l'avenir alors qu'elles sont encore dans le passé !


 


J'aime bien la remarque de Fernand !


 


 



Fernand 22/10/2010 21:28



La télé des années 70 sera remplacée par internet pour les campagnes électorales.


Internet sera le meilleur moyen pour de communiquer ses idées et faire une campagne électorale.


Finalement, vous avec votre blog vont avez êtes dans la position du visionnaire



Ségolitude 07/10/2010 21:33



Le débat télévisé dans les élections est souvent décisif ou en tous cas important .


Le 2 mai 2007 Nicolas Sarkozy a amené Ségolène Royal à montrer 'à l'insus de son plein grès' sa légèreté , son ignorance des sujets concrets , et à reconnaitre qu'il fallait revoir le système des
retraites ...(entre autres)


 


Avec Sarko, on savait qu'il allait toucher aux retraites , avec Ségo, elle avait prévu de le faire dans notre dos mais pas de le dire avant les élections: elle a dévoilé son manège malgrès elle.


Elle n'a pas atteint la bravitude (délir de vocabulaire sur la grande muraille de chine qui m'a inspiré ce pseudonyme).


 


Ségolène a sorti quelques petites phrases à pleurer de rire avec le recul: ' tout dépend de moi ' dans une émission à vous de juger: les
Français ont jugé !


Je me suis apperçue très tôt du ridicule des politiciens de tous poils , mais je me suis rendue compte que certains 'politiciens' de Beuvry ne sont pas mieux .


 


Il y a des problèmes importants à Beuvry et on fait des fêtes et des kermesses et marchés aux puces et pendant ce temps là les Beuvrygeois en difficultés sont abandonnés avec la complicité de
ceux qui ont fait croire qu'ils sont dans l'opposition .


 


Vous avez une vision très réaliste de la situation: après la télévision c'est peut être internet qui fera la différence dans les prochaines élections en France . Mais je vous souhaite bon
courage pour expliquer ça !





 


 


 



Panglos 04/10/2010 01:42



Nous avons 29 réponses possibles à vos questions.


Mais nous n'en proposerons que quelques un(e)s qui comme ces vieux vynils rayés lancent la même rengaine...


 


Tendez l'oreille, les micros ne captent pas tout !



Gérard 03/10/2010 20:11



Je me souviens très bien de cette campagne et de la petite phrase de Giscard.


 


à l'époque les plus vieux disaient que la télé n'allait rien changer dans les élections.


 


Mais ou voulez-vous en venir? Quel est le rapport avec Beuvry?



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément