Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 18:31

 

01.jpg

 

Si comme pour nous, quand la moutarde vous monte au nez, votre registre lexical finit par s’appauvrir et que vous risquez fort comme les hermétiques à la culture et à la grammaire de vous abandonner sans vergogne à un flot de jurons horriblement communs…


Laissez donc ces insultes vulgaires au vulgum pecus !


Préférez les injures rares et choisies.


Certaines obsolètes au possible n’en ont que plus de charme.


La preuve avec notre sélection dont vous pourrez user et abuser sans modération, le nombre de personnes élues ou de cuistres ayant la prétention de le devenir sous peu à Beuvry étant en mesure de les comprendre demeurant assez faible.


En cas de duel à l’insulte à 15 mètres vous voilà équipé(e)…


 

 

 

  1. Coureuse de rempart ! : Avouez que la périphrase mérite d’être réhabilitée. Elle remplace avantageusement notre « Putain » trop…couru! Le contexte médiéval dans lequel elle était utilisée naguère l’a sans doute condamnée à tomber aux oubliettes. Quel dommage!
  2. Ribaude ! : Dans le même registre, en version plus concise, vous avez le droit de préférer le toujours médiéval « Puterelle » aux sonorités légères et fraîches.
  3. Gourgandine ! : On doit encore aux femmes de mauvaise vie cette élégante injure qui pourrait faire partie du bagage du capitaine Haddock. Pour les amateurs, non hermétiques, le petit Haddock illustré est un régal et une bonne source d’inspiration. L’air marin a du bon !
  4. Orchidoclaste ! : Ah la belle insulte savante. Littéralement, « casse-couille »! Je ne sais à qui on la doit mais ici nous l’utilisons les jours de quintes d’humeur teinté d’humour avec une devise qui devrait être méditée : »Le bagage d’un homme tient à ce qu’il a lu et ce qu’il a bu ». Pas vrai Casimir ? Cf. : http://absurde.over-blog.net/
  5. Nodocéphale ! : l’équivalent de « tête de nœud ». Mais l’effet n’est pas le même selon qu’on utilise l’une ou l’autre. Essayez, vous verrez ! Comme d’habitude et au moins 6 fois, remettez-vous le en tête, ou laissez-le,  nous ne nous opposons à aucune préférence.
  6. Coprolithe ! : le dictionnaire l’atteste encore. « Merde fossilisée », telle est grosso modo la définition du terme. Un excrément tout ce qu’il y a de plus savant sous cette forme ! A Beuvry, des fossiles et des faux-cils on en a à revendre. Mais direz-vous : au moins il vous reste quelque chose à revendre en cas de faillite !
  7. Alburostre ! : « Blanc-bec ! » a également de la gueule, mais si vous voulez varier les plaisirs… C’est ainsi qu’on a voulu nous appeler, mais faute de grammaire et surtout de vocabulaire… Les cuistres sont restés à six assis.
  8. Pisse-froid ! : pourrait s’appliquer à bon nombre de nos contemporain(e)s. Pas besoin de vous faire un dessin. Non, ne tournez pas la tête dans cette direction…
  9. Fesse-Mathieu ! : gentil, non? Et elle claque bien!

 

 

 

Une idée (gratuite) de super show multimedia au milieu d’échafaudages de constructions qu’on ne peut payer...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément