Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 16:14

 

01.jpg

 

HYPOCRISIE

Oui, mais attention à la beuvrygeoise !

 

Ou l’on pourrait confondre maintenant :

espoir de changement et changement d’espoir…

 

Mais commençons d’abord par lire ce qu’hypocrisie signifie.

 

Hypocrisie       nom féminin venant du latin hypocrisis : action de jouer un rôle…

                           Sens            Attitude de quelqu’un(e) consistant à :

                                                                           1-   dissimuler son caractère ou ses intentions véritables,

                                                                           2-   affecter des sentiments, des opinions, des vertus qu'on n'a pas, pour se présenter sous un jour favorable et inspirer confiance.

                                                Action, parole destinée à tromper sur les sentiments, les intentions véritables de quelqu'un(e).

 

La municipalité beuvrygeoise a applaudi le programme du gouvernement en articulant bien le slogan « le changement, c’est maintenant ».

Elle en avait assuré la promotion multimédiatesque chaque année à la mode Tupperware !

 

Mais voici que ce changement est mis en application…Donc à Beuvry aussi.

Et depuis le mouvement alternatif frénétique et rythmé des petits bras a diminué.


 Dans cette odyssée de l’espèce, qui n’est pas une fiction, après un nouveau « cent jours » pour crédules, reviennent les jours sans… dont ils se bercent d’une langueur monotone. Quelle véritable avanie !

A Beuvry, c’est la silencitude de rigueur devant les concitoyens après les propos du ministre du Travail qui a dit vouloir mettre en place pour les jeunes des contrats à durée indéterminée qui auraient une durée de "un à trois ans".


 Attention, cette silencitude est générale.

De certaines personnes, cette attitude du type « absence d’attitude » remarquable est telle qu’à l’accoutumée. Là, rien ne bouge, rien ne change. Sans photo ni micro.


 Mais revenons à notre arbre.

      Ces contrats proposeront aux jeunes «un vrai boulot en contrat à durée indéterminée pendant une durée suffisante, entre un an et trois ans, […] pour leur permettre d’être reconnu dans la société».

 

Michel Sapin, ministre du Travail, 2012

 

Il a abordé les "contrats d'avenir ", une promesse phare du candidat Hollande, destinés à combattre le chômage des jeunes.

 

Mais leur mise en place autant que leur contenu étaient restés volontairement très flous jusqu'à présent. 

Et l'explication donnée par le ministre du Travail n'est pas sans rappeler le très contesté CPE proposé par Dominique de Villepin, en 2006, alors premier Ministre de Jacques Chirac.

 

Pour résumer, le CPE était assorti d'une "période de consolidation" de deux ans durant laquelle l'employeur pouvait rompre le contrat de travail sans en donner le motif. Il avait finalement été abandonné suite à des manifestations monstres partout en France.

 Et en 1994, un autre contrat présenté comme une solution au chômage des jeunes, le CIP proposé par le premier Ministre Edouard Balladur avait finalement été abandonné sous la pression des manifestation populaires.

 

Pas besoin de quitter son île et ses pantoufles pour pouvoir affirmer et sans rien exagérer, qu’un contrat à durée indéterminée de 2 ou 3 ans, c'est déjà une entourloupe à la lilloise de première et de primaire.

 

C’est bien on l’a remarqué, comme à Beuvry pour les prises de décision sans consultation, quand les convictions deviennent de plus en plus floues, les discours se font péremptoires et les tocs bondissants.


 L’agitation reptilienne venant à point pallier la fragilité et la petitesse du contenu.


 Et par facilité, on choisit de plus en plus d’asséner des affirmations faute d’avoir la volonté et la patience (et peu-être bien aussi les capacités) de raisonner.


 D’ailleurs, avec cet application permanente du verbe haut d’un sot périlleux s’il en est, on ne peut que constater que résonner prime donc sur raisonner…

 

Qu’il en est devenu agaçant ce « chiant » des partisans du moindre effort qui semblent bien plus tentés par la collaboration pétillante et rémunératrice que par la défense.

 

 

Normalement, même à Beuvry, même sans être élu(e) à un poste trop important et malgré toutes aspirations, on peut affirmer que de deux choses l'une:

                        -     ou c'est un CDD de 2 à 3 ans,

                        -     ou c'est un CDI…

 

Pas chez vous ?

 

Pour les amoureux de la logique, ce « ou » est un « ou » exclusif. C'est-à-dire soit l’un, soit l’autre. Mais pas les deux en même temps. Notion que pourtant une réunion de neurones faute de télomère peut encore appréhender.

 

Un tel flou artistique ne pourra qu'encourager les employeurs éventuels de ces jeunes à leur dire : « Attendez que nous sachions s'il s'agit de CDD ou de CDI, avant que nous ne signions quoi que ce soit ».

 

D'ailleurs, le CDDI nouveau est déjà arrivé à Beuvry

 

Les élu(e)s se trouvent déjà en "CDDI" et adorent ce système.

Un mandat électif est un CDD que chaque élu(e) espère voir renouveler pour qu’il devienne un vrai CDI.

Avec l’option garantie du cumuler plus pour gagner plus, garantie soit. Mais garantie au bénéfice exclusif des élu(e)s !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pugwash 30/08/2012 11:23


Sur le blog de l’absurde on nous parle des pluriels,


alors profitons en pour faire une remarque sur les différences !


 


Non, nous ne parlons pas des « S » manquants et
pompants qui en font bondir quelques un(e)s devant l’affichage d’un tel irrespect d’une règle élémentaire de grammaire en en
demandant maintenant déjà au moins ce changement pour commencer.


Mais on dirait que leurs auteur(e)s préfèrent ignorer les remarques, prétextant que cela fait partie des droits octroyés .


 


Mais revenons à Londres.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - -


 


Hier soir, cérémonie d’ouverture des Jeux Paralympiques.


 


Celle des JO était réussie, celle des Paralympiques superbe.


 


Bravo à toutes ces personnes qu’on a pu voir défiler.


 


Qu’on a « pu » voir défiler. Cocorico ! Voilà le handicap télévisuel français. Aucune des grandes chaînes n’en a fait la retransmission en direct,
pourquoi ?


 


Et le service public ? Chaque téléspectateur(-trice) paie pourtant assez cher.


 


Parce qu’il manquait un président qui normalement aurait dû être là, vacances obliges, s’il avait été cohérent avec ses propos sur son soutien pour un changement
des attitudes face aux, non plutôt AVEC les handicapés ?


 


Tiens, une autre petite chose, un petit rien : qu’il aurait été magnifique de voir les athlètes millionnaires des J.O. accompagner ou encourager avec les
bénévoles sur le tour du stade les nouveaux athlètes. Quel coup de pub magistral !


 


Remarquez, pourquoi toutes ces personnes qui se sont enfuies depuis longtemps pour gagner un peu plus d’or seraient restées quand le comité olympique refuse la
reconnaissance totale de ces jeux en leur interdisant l’utilisation des anneaux olympiques ?


 


En voilà un gommage d’une petite différence physique qui serait un grand pas pour l’humanité !  Pas besoin de se promener sous la Lune pour voir quelle empreinte cela laisserait.


 


Mais là, comme toujours, c’est l’argent qui arrive sur la première marche. Hélas !


 


Pour finir, encore bravo à toutes ces femmes et tous ces hommes, ces athlètes qui ont défilé, nous promettant de se surpasser ces prochains jours pour nous
prouver ce que la volonté permet d’accomplir.

Sisyphe 27/08/2012 20:51


Le CDI à durée déterminée.... entre les problèmes de conjugaison et de pluriel, un petit problème d'abréviation absurde :


I comme Déterminée ?


Les mots passent et les maux restent....

Panglos 28/08/2012 08:13



Attention, à Beuvry on a des personnes qui pourraient bondir en seule réponse à une telle affirmation !


 


Il est vrai qu'elles ne savent utiliser que les seules solutions de facilité à leur portée !


 


Action ?


 


Réaction !


 


 



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément