Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 14:08
01.jpg
 
Nous nous promenions deci, delà dans Beuvry ce matin quand au coin d’un bois  nous nous trouvâmes face à un sire triste qui n’en est pas moins un triste sire.

Ce devait sûrement être le jour d’une conjugaison de circonstances et d’un représentant du 3e groupe.

Pas de panique, ami(e)s de l’étanchéité et de l’hermétisme, ceci n’est ni un nouveau conte impayable ni un règlement de comptes où nous voudrions vous faire tremper les pieds.

Juste une remarque que nous faisons à la suite des propos qui nous ont été tenus, vertement et vivement malgré l’état brumeux général et le grain qui ne faisait pas que tomber.
Que voici, que voilà.

Pour certaines personnes, pouvoir crier sur le place de Beuvry Preum’s, et pouvoir le revendiquer dans un torchon à 2 balles même s’il est gratuit semble être l’unique idée que de petitS génieS réuniS en petit comité pas-de-quartier-pour-les-autres, est un idéal… le seul d’ailleurs à ce qu’on retient de leur état d’esprit.

Leur slogan publicitaire : « Quand les gens me demandent ce que je fais dans la vie, et bien, je suis Preum’s… »

Parce qu’ils n’ont que cette valeur.

Qui représente ce qu’ils valent bien…

Ce commentaire est PREUM’S !!!.

 
 
Voici quelques réflexions qui résument bien la détermination et l’idéal qui animent quelques agités mais pas tateurs qui, souvent, censurent à tour de bras les posts qui ne leur plaisent pas, mais qui tiennent à s’affirmer malgré tout ouverts en marquant leur territoire d’un très fort « preum’s » dans leurs commentaires.

Voici nos réponses à ce qui nous a semblé être les raisons déclarées de tirer satisfaction de cette activité peu gratifiante.

  1. Tu as un vocabulaire limité : tu te bats avec tes armes. C’est beau. Il y a des enfants qui s’en sortent avec moins que ça. Mais c’est dur. Tu t’en vantes en 4 pages tous les 6 mois… Si c’est l’argument pour montrer sa conception en opposition à un mensuel gratuit lui aussi juste rempli de publicités à la mode nord-coréenne…
  2. Tu n’as jamais été premier à quoi que ce soit et tu te venges : alors dis-toi qu’Internet n’a pas été créé pour des gens comme toi ou les 6 doigts de la main gauche. Il y a encore des caïnophobes qui aiment juste ramer un peu en attendant que le vent souffle dans les ailes de leur moulin pour moudre le grain apporté par ceux qui l’ont récolté ou faire la sieste en espérant qu’on vienne les réveiller sous prétexte que ces personnes se prennent pour des belles au bois dormant (sans « S » à l’adjectif !)…
  3. Tu mets un point d’honneur à ne mettre aucun commentaire à TOUS les articles du web que tu croises : alors tu vas au plus simple. En résumé : simple… mais tardif. Comme certains légumes. Les textes détaillés ne sont pas ton fort. Trop étanches, hermétiques en somme. Mais qui a déjà essayé de comprendre les arrêtés municipaux, toxicos, sivomaux, régionaux, et autres textes ? Bien souvent pour expliquer, il faut rester technique. Et tant pis s’il faut à certains un sphygmomanomètre pour comprendre l’humeur du jour !
  4. Tu penses acronyme : comme « LOL » ou « MDR ». Un truc du genre« Particulièrement Réussi, Encore Un Merveilleux Sujet ! » tu ne sais pas dire quand tu veux dire que tu aimes l’article. Ou « Piètre et Regrettable Exposé Uniquement Motivé par la Suffisance » quand tu es moins fan. Histoire de meubler juste un peu tes silences quand ça ne rapporte pas…
  5. Tu veux passer pour une sorte de rebelle vengeur : mais tu ne te fous surtout pas du regard des autres. Tu vas surtout au bout des idées des autres. Mais pas trop souvent pour éviter de te découvrir. Bref, tu es une sorte d’écologiste avare de ses mots, tu récupères, tu recycles comme tu peux avec tes faibles moyens tout ce que tu trouves d’ancien pour faire croire à du neuf….
  6. Tu as 6 ans (et même moins) : et tu ne sais pas encore te débrouiller seul. Donc dans ce cas, pour bien faire, tu fais recopier.
  7. Tu penses que les autres commentateurs vont retenir ton nom et ton incroyable performance : « t’as vu? c’est Machin qui a encore décroché le « preums » cette semaine… wow, il assure le mec… »
  8. Tu prépares le rôle de ta vie dans le prochain film de Michael Youn : « les spermatozoïdes ». Représentation d’un espoir, quoique agité et incertain. Un concentré de jeu d’acteur en une réunion de répliques déjà cultes. Attention, ici,  nous indiquons aux gens que pour ces rôles, certaines personnes sont très molles et peu précoces et quand il faut faire jaillir les répliques, on en trouve peu et souvent cela ne fait que tout « capoter » très vite. Un séjour new-yorkais leur serait profitable… That’s true man !
  9. Sans premier commentaire, il n’y en aurait jamais de deuxième : « Think about it » dirait Casimir, Preumseur décomplexé quand il se met seul en scène devant un micro et quelques écrivaillons inféodés après une étude approfondie de la culture écossaise
 
 
That's all folks !

 

Post Scriptum (pendant que nous avons encore le micro et le droit d’exprimer des idées non imposées) : 2 petites suggestions gratuites pour le spectacle multimédia de janvier. Qui lui, ne sera pas gratuit… mais imposé... sans beaucoup d'idée(s).

 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

RONIN 05/12/2011 08:07


@ pugwash


Je le vois quand certains me méprisent à cause de mon opinion .


Vous croyez que je ne le remarque pas leurs techniques:


_ le sectarisme de certains individus beau sourire devant les gens mais face à d'autres qui les dévancent font véhiculer des ragots sur leur dos ?


_ Au lieu de débattre sur des sujets d'intérêt générale à 1 contre 1.


Ils se mettent à plusieurs entres copains coquins.


sans doute en connaissance que pour ma part je lis de nombreux ouvrages par exemple qui me donne un sens de reflexion sur un bon nombre de domaines


Mais je ne suis pas Dieu !


 


Je ne souffre pas d'égocentrisme , et de mégalomanie tandis d'autres ...


Bon début de semaine, j'ai justement des livres à travailler.


Pour information en ce moment j'analyse sur les politiques qui baissent leurs frocs face à l'intégrisme en france, pour des raisons électoralistes.


Nos opposants prétendus notables font un embargo de l'emploi contre ceux qui ne sont pas de leur bord.


J'ai donc du temps libre pour les marteler encore plus


 

Pugwash 04/12/2011 23:51


Désolés, cet article est sorti sur un coup de colère causé par une certaine médiocrité intellectuelle qui se proclame investie d'une exclusivité de contestation et exige de chacun une allégeance
sans faille.


Il est bon parfois de rappeler à quelques tristes sires que l'histoire ne se manipule pas aussi aisément.


 


 

Ronin 04/12/2011 21:54


De mon côté on ne reproche pas mes infos puisque toujours fondées.


 


Mais sur ma virulence verbale pour dénoncer un problème.


Je ne fais pas dans le beau langage et non plus dans la poésie


 


Je réponds toujours que j'aime parler franchement de ce qui est réellement.


J'utilise des paroles qui s'adressent à tout le monde .


 


Ce blog comme d autres vrais activistes pour l'intérêt populaire.


En bon républicain et avec respect des opinions des individus ,mérite d'exister


 

Sisyphe 04/12/2011 21:42


Ronin, j'aime prendre 1 ou 2 verre de bon vin ou une bonne petite bière régionale ou belge de temps en temps, mais je voulais plaisanter sur le fait que parfois, on peut boire un verre pour
oublier la situation consternante dans laquelle nous nous trouvons.


Je suis admiratif de la qualité et de l'intensité des informations contenues dans ce blog.


Mais parfois tout cela est un peu nébuleux pour la plupart des beuvrygeois qui ne comprennent pas toutes les subtilités de langages et toutes les allusions contenues dans ce blog exceptionnel !


 

RONIN 04/12/2011 20:03


@ Sisyphe


Vous en boirez le 7 décembre pour mon anniversaire ?


Si vous trinquez avec moi


attention, j'aime les alcools forts .


( Les autres me donnent mal au crâne . )


 

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément