Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 15:52

01.jpg

 

Vous avez encore l’espoir d’un cadeau pour Noël ?

 

Un vrai espoir ?

Pour un vrai cadeau ?

 

Et pas une arnaque comme la dernière fois…

 

Vu que le père Noêl existe (comment il pourrait en être autrement ?) quelques scientifiques visiblement très occupés se sont penchés sur le très sérieux problème de savoir comment notre célèbre barbu au manteau rouge réussit chaque année le tour de force de distribuer autant de cadeaux en aussi peu de temps.

 

Parfois le scientifique casimiromane en question, on aimerait bien savoir ce qu’il prend, ça a l’air d’être de la bonne.

 

Même en infusion.

 

 

Le nombre d’enfants n’est pas si énorme

Sur Terre, il se dit que 2 milliards d’enfants ont moins de 18 ans.

C’est costaud, mais comme Noël ne concerne pas les musulmans, les juifs, les hindous, ni les bouddhistes, le travail du Père Noël se réduit à s’occuper « seulement » d’environ 400 millions d’enfants.

Finalement le père Noel, il survend un peu son boulot.

Ce gars-là a un argument pour pouvoir cumuler plusieurs emplois au service de la collectivité avec tout le temps libre qu’il a…

Pas comme d’autres…

 

Des cadeaux à la tonne

Si tous ces enfants ont été sages et qu’ils reçoivent chacun un cadeau équivalent à 1 kilo et occupant 4 décimètres cube (soit un Monopoly de luxe ou un truc pas très gros mais qui fera surement trop de bruit).

La hotte du Père Noël grossit vite et atteint 1 512 000 mètres cube de jouets, soit 378 000 tonnes.

Il a quand même intérêt à avoir les épaules en béton le petit gars.

 

Un attelage de plus de 2 kilomètres

Si le traîneau doit supporter ces 378 000 tonnes, il faudrait donc plus de 214 000 de rennes pour tracter le traîneau.

Un renne plutôt sportif et bien dans ses baskets mesure environ 2 mètres de long.

Donc en imaginant un attelage où les rennes sont attachés 2 par 2, ça fait tout de même un attelage de plus de 2500 kilomètres de long et qui pose un problème physique: comment se faire entendre du renne de tête ?

La vitesse du son étant de 300 m/s, quand le Père Noël crie « En route! » (ou « ho ho ho »), le renne de tête ne l’entend que … 8400 secondes soit 2 h 20 !

Ce qui permet de comprendre le délai de réaction des 6 au fond de la salle à chaque annonce…

 

Une tournée à vitesse grand V(*)

(Rien à voir avec qui vous savez…)

Si on suppose qu’il y ait 108 millions de cheminées avec 3,5 enfants en moyenne par foyer, réparties sur 61 millions de km² … le Père Noël doit réaliser un parcours d’une longueur totale de 91 774 millions de km.

Dans l’hypothèse, plus logique, où le Père Noël consacre la moitié de son temps à ses déplacements, et l’autre à s’introduire dans les cheminées et distribuer les jouets, la vitesse moyenne de déplacement serait de 1630 km/s soit Mach 5433 !

A cette vitesse, difficile d’être discret non ?

Beuvrygeois peut-être, Béthunois sûrement…

 

La distribution des cadeaux impossible

Si on reste sur ces 108 millions de cheminées, ça oblige Le Père Noël à visiter à peu près de 968 maisons par seconde !

Il a donc 1,03 milliseconde pour arrêter son traîneau, en descendre, prendre les cadeaux, se glisser dans la cheminée, se planquer, distribuer les jouets, grignoter les biscuits, remonter par la cheminée, s’installer dans son traîneau et filer à la maison suivante en lançant son fameux « Oh Oh Oh !!!….

Ce mec est un mytho qui va surement faire de la casse à Beuvry… Dans le tas, on ne le remarquera peut-être pas dans le bulletin…

 

Une mort assurée par le grignotage

Si l’on suppose que dans chaque foyer, le Père Noël passe quelques microsecondes à manger 10 g de friandises, à la fin de sa tournée, son embonpoint aurait augmenté de 850 tonnes!

Et meurt donc dans d’atroces souffrances.

Si après ça, vous croyez encore au père Noël, et ben vous avez bien raison: les scientifiques ne sont pas crédibles.

Donc méfions-nous des appétits et des cumuls. Pierre Péchin l’avait pourtant dit.

 

 Mais est-il encore bien raisonnable

d‘y croire…

 

Au vrai père Noël ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Prout ma chère 25/12/2011 11:52


Comment dire Joyeux Noël dans plusieurs langues


 






français




Joyeux Noël !






wallon




Djoyeus Noyè ! (Namur)  
    Djoyeus Nowè ! (Charleroi)






normand




Bouon Noué !






poitevin




Boune Nàu !






provençal




Bon Nouvè !






nissard




Bouòni Calena !






savoyard




Bouna Shalande !    
  Bouna Tsalande ! en Tarentaise






beuvrygeois 




Chnépakorstané Kinsradébaracé !






italien




Buon Natale !






frioulan




Bon Nedâl !






occitan




Bon Nadal !






catalan




Bon Nadal !






portugais




Feliz Natal !






régional




Mékeukonri Inhaféla !






génois




Bun Dênâ !






volapuk 




Fouté lalkour !






breton




Nedeleg laouen !











Prout ma chère 24/12/2011 11:48


Quand on sait ce qui attire les mouches…


Et plutôt 29 fois qu’une !


 


Ron Bzz Bzz
Bzz Bzz Bzz


Comme dirait la petite opposition.

Sisyphe 24/12/2011 10:36


Joyeux Noël à vous !


Il y en a qui ne vous trouve pas très sage, mais moi je trouve que votre blog est indispensable pour rétablir quelques vérités contrairement certains papiers que l'on retrouve dans nos boites aux
lettres.


J'ai un dessin en stock qui devrait vous plaire.



Forrest GUMP 23/12/2011 19:52


Fais pas Ch... le père Noël



Pugwash 23/12/2011 19:38


Voici des traditions sympas pour fêter Noël autrement :


 


 


Islande


Noël s’appelle Yul, et le père Noël sous-traite puisqu’ils sont treize sbires pour distribuer les cadeaux. Stekkjarstaur, Giljagaur, Stùfur, Thvörusleikir,
Pottasleikir, Askasleikir, Huroaskellir, Skyrgàmur, Bjùgnakraekir, Gluggagaegir,Gàttapefur, Ketkrokur et Kertasnikir (ça c’est pour briller au comptoir avec les copains ou enfoncer Tata au
Scrabble, au choix) sont les enfants d’une Ogresse qui fait tellement peur aux mômes qu’une loi a été adoptée, interdisant d’en parler.


Cette sympathique famille possède aussi un chat voleur d’enfants à Noël, soyez originaux, traumatisez vos concitoyens futurs électeurs : montrez leur la
première page d’un exemplaire du bulletin municipal beuvrygeois… Disponible à cette adresse : http://www.artoiscomm.fr/artoiscomm.php?rub=59


 


Russie


C’est Mamie qui s’y colle et apporte des cadeaux le 6 janvier. Ou Vladimir Poutine dont la polyvalence lui permet de prendre la place de Babushka à la fin de son
mandat. A moins que vous-savez-qui-à-Beuvry-mais-on-ne-peut-pas-dire-son-nom ne lui chipe la place pour cumuler les cadeaux. En Russie, Noël est aussi la période des prédictions et divinations.
Autrement plus rigolo que la retransmission de la messe de Minuit et des best-of de fin d’année. Une idée pour le show de janvier ?


 


 


Japon


Noël est surtout l’occasion d’offrir des cadeaux aux enfants. Enfin ceux qui croient au Père Noël, car dès qu’on n’y croit plus, pas de bras pas de
chocolat…


Donc il est conseillé d’affirmer qu’on y croit, même à 20 ans passés, quitte à passer pour un attardé. Pour les célibataires sans enfants, le 25 décembre est la
fête des amoureux et la nuit de Noël l’équivalent de la Saint Valentin. Il est donc de bon ton d’avoir un rendez-vous. Méfiez-vous quand même des agences qui font de la pub rose… Ce sont souvent
des bobards !


 


Ukraine


Noël se fête plutôt le 7 janvier (Eglise orthodoxe), faisant suite au jeûne de Saint-Philippe à partir du 28 décembre. Les enfants font du porte-à-porte pour
chanter des cantiques. Des fêtes de fin d’année pouêt-pouêt, donc… A Beuvry, c’est plutôt fin janvier le pouêt-pouêt !


 


 


Liberia


Pas de sapin mais un palmier au pied duquel on met des bonbons, du savon et du coton, avant d’aller jouer au foot et de faire un feu d’artifice à la tombée de la
nuit. Dans le foot, ce u’il y a de bien ce sont les transferts… Et le fric qui circule vers certaines poches en plus des mensualités… A Beuvry, on a beaucoup appris avec le foot sur les
placements et le copinage de vestiaire…


 


 


Belgique


Les fêtes sont célébrées à partir du 6 décembre. Dans les villes universitaires, les étudiants sortent dans les rues et organisent une énorme beuverie, en partie
financée par une collecte commencée dès le lever du jour. Les gens récalcitrants sont aspergés de farine et d’œufs. Finalement, la Belgique c’est bien une copie du modèle beuvrygeois.


 

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément