Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 16:28

 

01.jpg

 

Beuvry a toujours été et restera encore sûrement une paire d’années une commune à part.

 

Mais c'est une commune où il restera malgré tout au moins un groupe d’irréductibles réfractaires à tout renvoi de service obligatoire…

 

Comme laisseraient entendre certaines personnes, il faudrait y être née pour arriver à la comprendre.

Ce dont nous ne sommes pas aussi certains, cet amalgame de théories pouvant sembler plus prosélyte que convaincant. Mais ce n’est qu’un détail…

 

Vous vous demandez : Où veulent-ils donc en venir ?

 

Et bien nous ne vous laisserons pas dans l’ignorance en lançant un : « Va savoir Charles… »

La garantie qu’un servum ou vulgum pecus sache quoi que ce soit sur le sujet reste assez aléatoire. Alors nous vous donnons les bonnes références pour commencer.

 

 

Mais passons sur ce détail historicomique pour aborder le sujet sur lequel nous fûmes interrogés il y a peu alors que nous chercher comment donner un peu plus de lumière à une crèche :

 

 

                Qui dit                         NOËL

 

                   dit                     NAISSANCE

 

                 et dit                  CRÊCHE

 

On peut dire, par exemple, que même un Charpentier Joseph(*), pourtant membre adhérent actif de la section locale, aurait eu droit à une surprise avec sa petite famille.

 

(*)       Tous les personnages de cet article sont fictifs. Toute ressemblance, même partielle voire infime, avec des personnes ayant existé ou existant est fortuite et involontaire

 

Pensez donc, son petit, à Beuvry n’aurait même pas trouvé de place dans une crèche !

 

Normal ?

 

Et oui, parce qu’à Beuvry, la municipalité n’en veut toujours pas de cette fameuse crèche.

 

Comme quoi les rois mages de Beuvry ont commis encore un sacré bug !

Avec toutes les choses promises dans leur bible qui apparaissent de plus en plus comme pour ne pas être paroles d’évangile…

 

Et que n’est pas bon Samaritain qui le prétend…

Et que si la Samaritaine fait de la publicité, ça n’empêche pas de comparer.

 

Enfin, pas tout à fait. En fait, si nous avons bien suivi tous les épisodes diffusés sur les chaînes non cryptées, la municipalité veut bien participer : des planches, de la paille pour mettre sur, une vache à lait, un âne, des guirlandes même lumineuses et pédagogiques, un peu de poudre pour les yeux, etc…

Mais ce serait seulement pour des personnels et des entreprises bien ciblés…

 

Donc, Beuvry suivant les directives locales, se retrouve encore une fois et maintenant malgré les changements encore en opposition avec les engagements gouvernementaux.

 

Employons dans la prochaine phrase le conditionnel car des personnes se déclarant bien introduites dans le milieu pourraient avoir interprété la chose autrement.

 

En effet, il semblerait que la promotion de création de crèches soit confirmée par les phus hautes autorités... A Beuvry, ça va faire tache sur les berceaux et tous les bavoirs !

 

Mais gardons ESPOIR car après la maison pour tous effectivement frayeuse même si chèrement subventionnée…

Sera-t-il bientôt question d’une crèche pour tous collectivement destinée et intelligemment conventionnée ?

 

 

Et enfin comme d’habitude (sur ce blog), quelques références (extraites d’une documentation recensée mais non exhaustive) que nous avons ici re-épluchées pour vous mais que nous vous livrons pour que vous puissiez vous faire votre propre opinion, même si leurs premières présentations n’ont pas eu l’heur de plaire aux personnes à qui elles l’étaient :

 

1-   Les démarches pour la création d’une crèche :

 

http://www.cg06.fr/cms/cg06/upload/servir-les-habitants/fr/files/demarches--micro-creche-octobre-14-10-2010.pdf

 

2-   La création d’une crèche d’entreprise :

 

                  Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris

                  Hauts de Seine

                  Département Formation Emploi

                  6/8, rue des Trois Fontanot

                  92023 Nanterre Cedex

                  Tél. : 01 46 14 26 34

                  www.ccip92.com

 

3-   Le guide des crèches & entreprises, guide d’aide à la décision :

Qui contient son stock de fiches pratiques.

Que vous pouvez vous procurer aux adresses suivantes :

 

                  Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale :

                  www.solidarite.gouv.fr

 

                  Direction Générale de la Cohésion Sociale (Dgcs) :

                  01 44 56 60 00

 

                  Observatoire de la Parentalité en Entreprise (Ope) :

                  www.observatoire-parentalite.com

 

                  Cnaf :

                  www.caf.fr

 

                  www.mon-enfant.fr

 

4-   Les étapes de création d’un Etalissement d’Accueil de Jeunes Enfants :

 

                  http://www.caf.fr/sites/default/files/caf/941/Documents/Stat-PEP/Outils-partenaires/EAJE/guide_eaje_entreprise.pdf

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans Blog-Assistance
commenter cet article

commentaires

Maman 15/12/2012 18:40


Crêche, cantine, garderie, surveillance, accueil des enfants les jours de grève, c'est du pareil au même : les enfants ça ne vote pas.


A quand un article sur la qualité des menus servis à la cantine?


Les frites qui ressemblent à des pates parce qu'elles baignent dans la vapeur et doivent etre réchauffées. Les pates qui ressemblent à de la purée collante parce qu'ellles ont cuit pendant 2
heures. Les légumes sans gout sur lesquels on rallonge bien du jus de viande pour aromatiser.


Et les menus ? Quand on lit le menu de la semaine on se demande qui a vérifié. Comment faut-il faire pour devenir diététicienne ?


ça peut aller jusque par exemple : entrée un truc avec sauce blanche, plat : cordon bleu avec pates en sauce, dessert : yaourt.


 

Panglos 16/12/2012 02:24



Nous sommes à la recherche d'informations sur l'équilibrage de menus quotidiens et hebdomadaires...


Alors avis aux compétences en diététique disponibles...



Tata Jacqueline 15/12/2012 18:23


Ah,quelle couche vous étalez avec la truelle dans toutes les directions. Pas de doute, ça sent le vécu. Sur un autre article, j'aurai dit : un régal. Mais pas avec ce que vous leur
mettez aujourdhui à tous. Pas dedoute, tout ça pue, et à Beuvry vous savez dire d'où viennent les mauvaises odeurs.


Continuez à avoir du flair.


 

Panglos 16/12/2012 02:22



Pas d'inquiétude, même si parfois "gentiment" on nous demande de nous boucher le nez et de faire "comme si"...


Parce que ça dérange.


1- pour certain(e)s qu'on ose l'écrire, parce que le dire on ne le peut pas... Au risque de créer un re-bondissement orageux briseur de pieds de chaises... dans un premier temps... avant de
remonter par étapes jusqu'aux oreilles...


2- pour d'autres, qu'on le fasse avant, parce que ces personnes étaient trop occupées au fond à veiller à ne pas s'éloigner... ou d'autres encore à arpenter de sombres allées par des nuits sans
lune à la recherche d'un trèfle à 4 feuilles...



SOS Vérité BEUVRY 15/12/2012 09:16

Une crèche à BEUVRY serait une bonne idée mais soyez juste: l'ancienne municipalité n'en voulait pas et d'ailleurs ils n'en veulent toujours pas .

Panglos 15/12/2012 13:56



Chère Madame, cher Monsieur,


 


Une crèche…


 


Pour s’intéresser à ce problème, encore faut-il avoir (eu) de l’ambition.


Mais de l’ambition pour sa commune, soit dit en passant pour éviter tout cumul de confusions.


 


De l’ambition avec une dose de réflexion collective, une mesure d’intelligence, un soupçon de bon sens et donc de bonnes priorités…


 


Mais surtout une chose qui rassemble tout cela et qu’on appelle un programme ! Chose que d’aucun confond avec « listing » sans doute à cause des
trous qu’on y trouve encore souvent à droite comme à gauche…


 


Programme qui (a) fait défaut et chacun sait que quand ça manque de sel…


 


L’idée d’une crèche, n’est défendue bien souvent que par des personnes concernées, et encore plus souvent concernées que c’est dans l’urgence !


Bien souvent d’ailleurs, ce sont ces personnes qui ont à faire face aux rigidités imposées pour les cantines scolaires.


 


En effet, dans ces deux cas (mais il y en a d’autres), on a toujours oublié qu’il s’agissait à la base d’une notion de service public.


Public en partie désigné, qu’on verrait trop souvent maintenant interprété avec un
subtil changement en public par parti désigné. Ce qui expliquerait encore une fois cette forme primaire de mauvaise
volonté à appliquer et afficher des règles établies (de grammaire) pour le bien de la communauté en son entier…


Mais cela se résume-t-il juste à un problème d’adverbe ?


En cette période de refonte, il serait bon de s’en souvenir et pas qu’en Lorraine où l’on a eu encore à entendre des voix et que bien des bergères et des moutons
suivront…


 


Une crèche ne serait-elle pas un atout pour une commune ?


Consciencieusement élaborée et intelligemment gérée, non ?


 


La population beuvrygeoise décroît ?


Mais que fait-on pour apporter le terreau dont elle a besoin ?


Quelle recette applique-t-on ?


Sur la base de quelles superstitions remontant d’un Moyen-Âge qui ne servaient que féalement les intérêts de nobliaux qu’octroie-t-on ?


Alors en Panurge, on se contente d’en faire une jachère !


Jachère que l’on va faire brouter de temps à autre, et bien souvent juste avant une tonte ou pour un engraissage avant mise en vente à l’encan !


Curieuse conception de fertilité et d’hypothèse de récolte…


On reste dans l’humeur du temps, rien de bouge, rien ne change.


 


Un prévôt affirmerait qu’une crèche est coûteuse ?


Mais cette poésie-là aussi est-elle seulement prosaïque ?


Une enquête élémentaire permettrait de découvrir que comme (voire mieux que) pour une Maison pour TOUS, en les cumulant des passerelles et même des ponts de
subventions existent.


Il est vrai que pour que ces derniers s’abaissent, il faut souvent faire face à des gens du guet peu amènes plus prompts aux avanies, mais aussi connaître les
mots de passe…


 


Enfin, pour terminer, mais pour le moment seulement.


Nous restons étonnés que ce sujet (de crèche) n’ait pas été annoncé ni à la Ma(i)rie, ni ailleurs. Que ce soit en couleurs photogéniques ou sur A3 plié en deux
et à l’encre bien noire et moins sympathique qu’on voudrait le faire croire.


Pourtant, nous l’avons souvent abordé et en présence de prophètes et de messies, mais sans éveiller le moindre intérêt.


Ce dossier a donc été renvoyé à Pâques ou à la Trinité (sur maire sans doute) par nos interlocuteurs.


 


Cela fait pourtant une longue gestation.


 


Gageons qu’il donnera naissance à des occasions de re-bondissements, même si on nous répète encore à chaque question que nous posons :


                  -     qu’on ne compte pas sur nos voix
pour que ça continue,


                  -     qu’on n’a aucun besoin de nous
consulter, ni personne…


 


Mais là, c’est nous qui voyons !



Denis DEREGNAUCOURT 14/12/2012 17:07


De toutes manières, avec le lieu de culte en construction à  Bethune qui va amener Belphegor et barbu avec de gentils chérubins porteront d'autres valeurs que les simples crèches de noel qui
les offensent .Pas très catholique ni acceptation de notre société par certains prétendus chance pour nous .


Oh je reçois un message je serai xénophobe parce que je ne temps pas la main ( pour me faire couper le bras ) aux valeurs que l'on nous impose " gentillement ".


Pour ce qui est d'une vraie crèche à Beuvry ce sera dans le programme du PS aux prochaines élections


 

Panglos 15/12/2012 01:37



Nous le confirmons ici, en temps utiles, tous les évangiles auront intérêt à être bien lus avant les bénédictions...


 


Même les petites lignes...


 


 



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément