Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 11:39

 

Beuvry, pour le moment, ça creuse et ça nivelle… Mais après ?

 

Comme l’espace disponible est plutôt réduit, je me suis demandé comment tout y mettre… Et là, y a pas 36 solutions existantes.

 

Surtout qu’à Beuvry on a déjà des accords passés directement avec une entreprise de gestion de l’eau et que pour le S.M.A.E.L., là aussi,  c’est pareil !

 

Pour les informations techniques, y a qu’à demander, les sites des entreprises sont là pour la promotion, et il suffit de rapporter le tout à un plan local pour envisager la suite possible.

 

Comme il est toujours impossible d’obtenir la moindre information précise en mairie, toutes les hypothèses restent envisageables. Dont celle-ci.

 

Allez, attention, voilà la livraison !

 

L'ACTIFLOTM (brevet Veolia [OTV-VWST]) assure également, dans un ensemble compact, la séparation par coagulation - floculation - décantation, de l'essentiel des matières en suspension présentes dans les eaux de surface.

 


On remarque le gain de place résultant de l'adoption de cette technologie.


Le décanteur présente les avantages suivants :

  • la compacité par rapports aux décanteurs statiques conventionnels qui conduits à des économies importantes de place et de coût,
  • l'efficacité qui résulte de l'accroissement de la surface de décantation,
  • la fiabilité qui est induite par la simplicité du décanteur

Une des qualités essentielles du système est sa simplicité de réalisation et d'exploitation puisqu'il ne comporte aucun équipement mobile immergé.

Cet appareil conserve les avantages de simplicité du décanteur couloir. II comporte très peu d'appareillage électromécanique ce qui en fait un appareil idéal pour les petites installations ou les usines situées dans les pays peu industrialisés.

 

 

http://pagesperso-orange.fr/hydroland/Images/multiflo.jpg

Comme c'est petit, voilà l'adresse pour la retrouver en beaucoup plus grand
http://pagesperso-orange.fr/hydroland/Images/multiflo.jpg

 

                                               1 -      Arrivée d'eau à décanter

                                               2 -      Injection des réactifs, mais LESQUELS ?

                                               3 -      Zone de mélange rapide

                                               4 -      Zone de coagulation/floculation

                                               5 -      Admission en décantation

                                               6 -      Modules lamellaires

                                               7 -      Tubes de reprise d'eau décantée

                                               8 -      Sortie d'eau décantée

                                               9 -      Système de reprise des boues

                                             10-      Évacuation des boues, mais  ?

 

Le principe de fonctionnement de l'ACTIFLO est le suivant. L'eau traverse successivement :

  • une cuve de mélange rapide qui assure la dispersion du sable et du polyélectrolyte dans l'eau à traiter,
  • une cuve de floculation qui réalise le grossissement et la maturation du floc lesté dans une cuve précédente,
  • un ensemble de module lamellaire à contre-courant qui effectue la séparation eau-floc lesté.

Les deux cuves, de section carrée et à fond plat, sont équipées d'agitateurs mécaniques.
Les boues extraites du décanteur sont pompées vers un ensemble d'hydrocyclones qui sépare le sable des boues. Ces dernières sont envoyées vers les ouvrages de traitement spécifiques alors que le sable propre est recyclé en tête au niveau de la cuve de mélange rapide.

Allez, attention, voilà l’éco-participation !

 

Non, je ne rigole pas !

 

 

Parce que tout ça c’est bien beau, mais avez-vous bien tout lu ?

 

Il y a des choses qui vont rester à Beuvry… Vous savez, les trucs qui puent…

 

Tout ce qu’on aura enlevé des eaux pompées et traitées avant de les envoyer dans les tuyaux… Parce que je vous rappelle qu’il ne faut pas croire que c’est de l’eau « sale » qu’on va faire voyager dedans. Oh-la-la que non ma brave dame !

Y a que dans les pubs à la télé pour les marques de lessive que tout il est rose et sent bon l’espoir…

 

Alors que va-t-on en faire ? Les stocker ? Les épandre dans les champs (mais à qui ?) des alentours discrètement ?

 

Tiens encore un truc auquel je pense : Quand on fait ça, d’habitude, on indemnise. Quelqu’un a-t-il vu ou entendu parler d’une quelconque indemnisation pour la commune pour tous ces tracas et cette pollution ?

Remarquez, je préfèrerai qu’ il n’y ait rien qui se construise. Pas d’indemnisation hypothétique (dictionnaire S.V.P. ) mais pas de pollution certaine.

 

Je reviens sur  un précédent article, on va avoir d’autres constructions… Et de nouveaux permis de construire et/ou des avenants seront déposés sous le couvert de l’utilité publique et silencieusement acceptés…

 

Y aurait-il entourloupette sous le canal ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Titi 14/12/2009 20:57


Salut à toutes et à tous,

Ignorer qu'il va y avoir un système de traitement, là, faut être con, hypocrite ou socialiste-beuvrygeois (élu ou pas encore tout à fait, ou pas du tout parce que pas assez beau sur les
photos)...Même si l'hypothèse 3 n'est qu'une répétition de l'hypothèse 2 !

Mais merde (là je reprends la chanson du clip) les gens sont cons bétonnés ou quoi ? La MERDE qui va en sortir de ce machin chose, faudra en faire quoi ?

Si vous croyez qu'ils vont l'emballer et la reprendre, vous prenez les cygnes noir-mazout pour des pouic-pouics ?

Si vous n'avez pas connaissance des problèmes d'étanchéité des baches, c'est que chez vous n'a jamais rien senti bouger avec le temps ou les pompages !

On fera comme ailleurs : réemploi en tant que fondation pour la piscine qui se profile et qu'une commune comme Beuvry se doit d'avoir...

Quand on va être candidate au conseil régional (et en bonne place) faudrait pas passer pour la petite malheureuse dans son fauteuil...

Pour ce qui est de planquer des briques merdiques, j'ai des idées encore plus tordues s'il en faut.

Avec la nouvelle base nautique au financement pas au point, là aussi, il y aurait des fondations... et le bras de canal pourri pas loin pour l'accuser en cas d'analyse ultérieure ...

Salut, je retourne me régaler avec mon steack aux hormones et ses frites à l'huile génétiquement filtrée.


Deregnaucourt Denis ( ronin ) 14/12/2009 08:04


La nouvelle station d'épuration à Beuvry possède une tour de recyclage des boue.

elle sépare la terre , l'eau et les hydrocarbures.

lors de sa construction , je mettais dit qu'une deuxième tour ne sera pas de trop.

On doit arreter les dépenses " bling bling " ," flon flon ", " pouêt pouêt ".

Pour des choses importantes pour l'avenir des générations futures qui ne sera pas de la poésie.

bien entendu, je suis pour l'avis du parlement européen où l'on demande la préservation des sites naturels et ses valeurs comme l'eau.

Donc

NO POMPAGE !!!

ça pue le fric !!!

Le meilleur je vous garantie qu'aux élections le PS va sortir un discours écolo pour glâner un peu de suffrage d'électeurs bluffés.

C'est ça la France .


Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément