Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 10:47

 

01.jpg

 

Laissons  parler  P.P.R.  !

 

Contrairement à ce qu’affirment quelques personnes qui savent ouvrir leur grande bouche quand l’occasion se présente parce qu’elles se croient bien introduites, Beuvry (62660) restera une source inépuisable de surprises pour les personnes qui s’intéressent réellement à :

                        -     son passé      pas aussi vieux qu’on voudrait le faire croire, nous nous contentons de parler de celui qui nous restera (très) cher encore quelques décennies grâce à qui-nous-savons-mais-n’en-pouvons-plus-de-dire-le-nom

                        -     son présent   encore assez récent pour qu’on ne confonde pas ce qu’on veut nous faire passer pour des auréoles mais qui sont de bien belles taches, et bien sûr

                        -     son avenir     qu’on bourre profondément à l’américaine et à la grecque de promesses et de faux espoirs jusqu’à en faire déborder divers organes de promotion !

 

Que de documents liés à l’éco(nomique)-système ont été « eutrophisés » sous des couches de lentilles (vertes pour l’occasion)…

 

On nous dit que cette pollution serait accidentelle, donc involontaire… Pas aussi sûr que tu le dis mon pôv’ Bidule qui fait des bulles à la manière des grenouilles qui se croient fécondes…

 

On a déjà vu des gros poissons être noyés dans de l’eau… Tout n’était donc pas si limpide que ça !

 

Mais, parfois, quelques feuillets réussissent à percer la chape après un clapotis, une vaguelette, un remous pas si dur que ça provoqué par un cygne du destin peut-être ?

 

Voici d’ailleurs la source officielle qui nous a permis cet article, à la différence de quelques baratineurs qui en sont  engore à chercher où jeter leur cochonnet entre les pissenlits et les bonimenteuses quadrichromiques qui suivent au gré des saisons le sens dominant du vent  : océanique le grand soir, nordique en fin de mois et nivernais par défaut…

 http://www.pas-de-calais.equipement.gouv.fr/Eau_Environnement_Risques/PPRI/Lawe/notede%20presentation%20PPRLawe%20approbation.pdf

 

 

 

 

Alors, faisons un peu de pédagogie…

 

Notre idée : Vous faire réaliser, que tou(te)s, vous le valez bien !

 

 

Allez, droit au but comme le prétendent certains.

Utilisons sans crainte les gros mots !

 

Le Plan de Prévention des Risques Naturels Prévisibles (PPRNP ou PPR) élaboré et arrêté par l’État sous l’autorité du Préfet, est un outil réglementaire visant à limiter, dans une perspective de développement durable, les conséquences humaines, économiques et environnementales des catastrophes naturelles. Et en matière de catastrophes, Beuvry s’y connaît. Mais à Beuvry, elles ne sont que très, très très rarement naturelles mêmes si elles sont trop souvent causées par quelques fleurs entêtantes et entêtées…

 

A Beuvry, ce qui semble encore flou, vague diront les basiques vaseux qui continuent de pagayer d’une manière qui se dira en toutes circonstances responsable mais surtout pas coupable  : la gestion de plusieurs niveaux d’intervention complémentaires :

                        •     La prévention, qui consiste à limiter les enjeux exposés au danger, à les rendre moins vulnérables, et à ne pas aggraver les phénomènes (l’aléa) en assurant une sécurité maximale des personnes et des biens.

                        •     La protection contre des événements dangereux qui génère souvent des programmes de travaux, qui ont une limite intrinsèque (volume limite d’un bassin de rétention, point de rupture d’une digue, etc.). Il n’est souvent possible de se protéger que pour des événements relativement courants (période de retour 20, 30 ans le plus souvent).

                        •     La gestion de crise qui doit être la plus efficace possible en terme de secours, d’évacuation et de gestion du phénomène, ce qui nécessite une préparation préalable.

                        •     L’information des citoyens qui leur permet de prendre certaines décisions en connaissance de cause et de mieux réagir en cas de crise.

 

Un PPR beuvrygeois serait donc un outil de la gestion des risques visant à la fois l’information et la prévention ayant pour objectifs :

                        •     d’identifier les zones de risque et le niveau de danger,

                        •     de ne pas aggraver le phénomène

                        •     de ne plus y exposer de nouveaux biens

                        •     de rendre moins vulnérables les biens qui y sont déjà exposés

 

Le respect des objectifs de prévention des PPR est susceptible de contrarier l’urbanisation, mais cette démarche réglementaire rejoint finalement une approche ancienne de connaissance des risques et d’éviction des zones dangereuses lors de l’urbanisation afin d’assurer un développement durable des communes.

 

De plus, il est nécessaire de garder à l’esprit que le PPR n’annule pas le risque.

 

Aussi, pour gérer au mieux le risque, ce document devra notamment être complété d’ouvrages visant la protection des biens actuellement exposés aux événements classiques.

 

L’information est quant à elle nécessaire à tous les niveaux, pour garantir l’efficacité du dispositif global.

 

En termes de risques, les enjeux sont les personnes, biens et activités exposés.

 

Leur détermination permet :

                        -     en fonction d’aléas déterminés, d’évaluer les risques supportés par une collectivité d’après la vulnérabilité observée.

 

                        -     dans le cadre d’un PPR, d’orienter l’élaboration des objectifs de prévention et des documents réglementaires.

 

Les enjeux pris en compte sont ceux actuellement existants dans leur état actuel et ceux pour lesquels une autorisation a déjà été délivrée.

 

De ce fait, les zonages du plan local d’urbanisme ou un projet particulier, même porté par les autorités locales, ne doivent pas conduire à une modification des enjeux.

 

 

Inversement, le PPR peut,

par définition,

remettre en cause un projet

s’il n’est pas viable

du point de vue de la sécurité publique

 

 

Bonne lecture.

 

Et bonne nuit.

 

Au moins là, les rêves qui tournent au cauchemar s’arrêtent au matin du lendemain…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Seph 18/04/2012 20:34


Vraiment un bon blog !

Panglos 21/04/2012 13:25



Merci.


Pour répondre à un conclave éthéré et hallucinogène qui nous méne au calvaire...


Nous faisons du mieux que nous pouvons pour révéler quelques vérités (vérifiables) avec les informations (vérifiées) auxquelles on nous laisse accéder.


A tort diront certain(e)s... Mais qui ne disent rien d'autre !



Jo 18/04/2012 16:12


Beau boulot, merci pour les informations et les adresses.


 


Continuez

Pierre 16/04/2012 17:46


Plein de bonnes choses à savoir.


Trop technique parfois.


Mais comme vous me l'avez dit : quand un mot existe pour désigner une chose autant l'utiliser !


Et les dictionnaires offerts par le maire mais aux frais des contribuables doivent servir.

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément