Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 20:22

01.jpg

 

Beuvry,

une ville où il ferait bon vivre

SI…

 

Intouchables, injoignables, incompréhensibles.

 

« Promenons-nous dans les rues parce que … n’y passe pas… »

Comme le dit une chanson de maternelle.

 

C’est fou les avancées que fait Beuvry dans certains domaines grâce à une municipalité hyperactive et à l’écoute de ses concitoyen(ne)s depuis quelques années…

 

Nous pensions que les inconséquences étaient éxagérées par des riverains rencontrés hier soir.

 

C’est pourquoi, en piétons pas pressés, nous avons refait le chemin à l’envers du côté de chez Swan (cygne en Anglais, mais en était-ce vraiment un ?).

 

Alors, en conclusion, voici les 3 vœux que nous faisons aux génies qui sont sous les lampes. Ça tombe bien car les ampoules ont été changées récemment selon un programme commun qui date déjà.

 

ON avait promis des améliorations, on les remarque. Sauf qu’elles ne sont pas dans le bon sens. Pas celui de tou(te)s à ce jour !

 

Intouchables ?

 

                                       Sauf si vous habitez rue du Général Leclerc et que vous voulez respecter le code en tant que piéton. Comment faire quand on revient vers le carrefour qui mène à la piscine (à l’épave pourrissante de piscine en réalité) et à la décharge nautique ?

 

                                       Au niveau de la construction du lotissement, ON a signé un permis dans le lot de bloquer le trottoir avec de barrières et des plots de béton. Comment faire au carrefour avec la rue Lamendin ? Soyez agé(e) ou en compagnie d’enfant(s) et vous sentirez le danger…

                                       Pas de panneaux en vue pour avertir.

                                       Pas d’affichage.

                                       Pas de communication alors ?

                                      

                                       A ce niveau vous ne serez :

 

ni   INPERCUTABLE   ni    INRENVERSABLE

 

Après Noël, une personne impliquée dans l’environnement aurait trouvé un moyen de recycler les sapins ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Injoignables ?

 

                                       Si vous habitez la rue du Général Leclerc et que vous n’avez qu’une ligne fixe, plus de moyen de communiquer depuis plusieurs jours.

                                      

                                       Comment faire pour inciter les personnes âgées qui ne cumulent pas 36 retraites à souscrire un abonnement chez un opérateur et justifier de cette manière l’utilité d’installer des antennes ?

 

                                       Surtout quand Bellenville n’est pas loin, même si le site n’est pas propice…

 

                                       Votre facture d’eau vous a surpris(e) ? Vous soupçonnez une fuite ?

                                       Un danger ? Vous avez un accident ?

                                       Allö, police-secours ? Le SMUR ?

 

Pas moyen d’appeler à l’aide !

 

                                       Restons encore plus primaires, voire basiques : comment appeler les services techniques, le Sivom, votre élu(e) favori(te) ?

 

                                       Mais personne ne s’inquiète. Bizarre non ?

 

                                       A ce niveau vous ne serez :

 

ni   INDESTRUCTIBLE   ni   IMMORTEL(LE)

 

A Beuvry après les captages d’eau, une personne aurait enfin réussi à capter un moyen de mieux recevoir des voix sans tournée de table ?

Le fantôme d'opposition restant muet comme une tombe...

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Incompréhensibles ?

 

                                       Vous avez lu, entendu, reçu des promesses ?

                                       Vous avez un vœu à formuler le 20 janvier, surtout si vous habitez la rue du Général Leclerc ?

 

                                       A ce niveau vous ne serez :

  

ni   INVITÉ(E)   ni  (*)CRÉDULE

 

(*)ça c’est notre espoir…

 

 

Alors, que faut-il penser du CONTRAT DE CONFIANCE signé en 2008 ?

 

C’est sûr, Beuvry bouge, Beuvry change.

 

Si vous pouvez survivre en cas de danger !

 

Inutile de vous déplacer ou d’appeler

 

FAITES JUSTE UN VOEU

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans Sécurité
commenter cet article

commentaires

Pugwash 15/01/2012 15:17


Du lundi au jeudi, une rue a été laissée dans l’isolement.


 


Nous l’avons dit, et nous le répétons : « Il y a eu faute, et de madame l’arbitre ! »


 


Espérons qu’elle ne nous fera pas rejouer le match…


 


Il est encore aujourd’hui, dommage qu’aucune des personnes qui se déclarent partout dans Beuvry comme très intéressées par le quotidien de ses habitants n’ait réagi…


 


Mais les priorités moulinent parfois sous les ailes de l’indifférence.


 


Faudrait-il encore que les dernières boules de rechange restantes roulent vers le cochonnet pour apporter quelques points à une équipe désunie et délabrée.


 


Mais passons, comme le temps des roses.


 


Il est encore amusant de remarquer qu’aucun riverain n’a été tenu informé de ce problème de téléphone, malgré que les services municipaux en aient eux été prévenus assez rapidement ainsi que
divers membres de la municipalité. Certain(e)s parmi les 23, une majorité pourrait-on dire, et d’autres parmi les restes…


 


Pour information : le téléphone n’est pas du ressort des services municipaux, donc ils n’encourent aucun blâme, mais le fait d’en être informé aurait dû provoquer par adjoint interposé une
réaction en chaîne. En effet comment auraient-ils pu être alertés en cas d’incident dans cette rue ?


 


Avec un nombre certain de personnes retraitées qui n’ont pas le bonheur de pouvoir cumuler des rémunérations, peu de chance d’avoir des détenteurs de téléphones portables.


 


Imaginez une de ces personnes ayant un malaise la nuit sans moyen d’avertir les secours ?


 


Des représentant(e)s de la municipalité, informé(e)s n’ont pourtant pas marqué le moindre signe d’émotion ne pris contact avec les services compétents de France Télécom. Pourtant un simple 1013
dans la foulée, beuvrygeoise bien sûr, aurait déjà donné une indication. Mais avec des godasses lourdes de gadoue…


Un appel par une haute autorité impliquée dans la vie de sa commune pendant ses quelques heures de présence et celles d’ouverture des services de l’opérateur aurait sûrement accéléré les choses.


 


Peut-on encore garder un tel espoir de changement et de « bougement »  pour celles et ceux qui n’y sont pas tou(te)s né(e)s mais y vivent depuis belle lurette ?


 


Doit-on penser que les grandes heures de l’ancien régime sont de retour avec les grandes promesses suivies de grands oublis si ceux-ci n’apportaient rien en retour ?


 


Depuis le retour de la ligne, ces personnes ne savent plus qui appeler pour obtenir la moindre promesse d’écoute et de secours en cas de nouvel incident…


 


Enfin, pour notre part, le dossier reste en haut de la pile sous un coude gauche mais attentif.

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément