Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 19:13

 

01.jpg

 

Faut-il avoir peur des siestes ?

 

A Beuvry (62660) comme ailleurs, l’apnée peut de plus en plus se manifester par des arrêts involontaires de la respiration lors d’un sommeil même s'il est opposiborationnel...

Et même aussi en majorité si l'on est sympathisant de ce genre de pratique peu avouable quand elle est cumulée avec d'autres.

Et donc de plus en plus car tout étant relatif, le volume de ces sommeils est en constante augmentation.

 

L’apnée, se produisant normalement durant le sommeil en le perturbant, elle se constate principalement par :

une fatigue apparente au réveil et

une somnolence pendant la journée s’aggravant dès la fin de l’après-midi.

 

Ce qui fait qu’au lieu d’avoir fait un sommeil réparateur et être enfin prêt à être actif, les sujets spnt « mous» et leur souhait est de retourner au plus vite faire un autre petit somme en remettant au surlendemain…

 

L’apnée du sommeil survient en général chez les sujets, d’un  certain âge et d’un âge certain et / ou qui ronflent de façon importante. Le ronflement est d’ailleurs le bruit principal, voire exclusif, qu’ils produisent.

 

Ces pauses, ici respiratoires, si elles sont plutôt courtes comparées à d’autres et donc peuvent être relativement considérées comme des micro-pauses, durent malgré tout plus de 10 secondes. Mais elles peuvent atteindre plus de 30 secondes chez certains sujets. Elles se produisent plusieurs fois par période de sommeil, à une fréquence variable.

On considère qu’elles sont problématiques lorsqu’il y en a plus de 5 par heure. Dans les cas graves, elles surviennent jusqu’à plus de 30 fois par heure.

 

Dans la majorité des cas, les apnées sont dues à un relâchement de la langue et des muscles de la gorge, qui ne sont pas assez toniques et bloquent le passage de l’air lors de la respiration.

Il faut rappeler que la tonicité de la langue et des muscles de la gorge est liée à un exercice régulier, une pratique fréquente d’une activité vocale notamment opposiborationnelle.

 

 

Ainsi, les sujets tentent de respirer, mais l’air ne circule pas à cause de l’obstruction des voies respiratoires.

C’est pourquoi les médecins parlent d’apnées obstructives, ou de syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS).

 

Ce relâchement excessif concerne surtout les sujets dont les muscles sont moins toniques.

Ces personnes trop peu actives sont plus sujettes à l’apnée du sommeil, car l’absence d’exercice au niveau de la langue et des cordes vocales diminue le calibre des voies respiratoires.

 

Les apnées peuvent aussi être dues à un mauvais fonctionnement du cerveau, qui ici cesse d’envoyer « l’ordre » de respirer aux muscles respiratoires.

 

Attention, dans ce cas, contrairement aux apnées obstructives, en plus, la personne ne fournit pas l’effort respiratoire.

On parle alors d’apnée du sommeil centrale. Ce type d’apnée survient surtout chez les sujets atteints d’une affection grave.

L’usage de somnifères, de narcotiques ou d’alcool est également un facteur de risque.

Souvent les sujets observés présentent une apnée du sommeil « mixte », avec une alternance d’apnées obstructives et centrales.

 

Sinon, il aurait bien une ou deux autres explications…

 

 

 

 

 

Nota bene :

 

Pas thétiques, pas pythiques, nos grammairiens devraient approuver l’emploi du mot « sujets » dans cette explication.

D’autant plus que ces sujets n’utilisent pas le verbe quand l’occasion leur en est donnée !

Ou alors seulement d'une manière micro-scopique.

Tout cela est normal, dites vous ?

Mais il est à craindre  que là, cette aphasie(*) et ses acouphènes(**) ne les laissent sans doute bientôt eux-aussi sans voix…

 

Absurde ?

 

 

Nous reviendrons sans doute sur ces choses plus tard.

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Denis DEREGNAUCOURT 05/03/2013 22:11


l'apnée 5 ans s'appelle " Coma " donc risque de séquelles neurologiques.

Panglos 05/03/2013 22:52



Dans notre article, nous avons émis l'hypothèse que le problème pouvait avoir pour origine le cerveau ou tout ce qui pourrait se considérer comme tel dans un organisme.


Etonnant non ?



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément