Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 18:26

01.jpg

Radars « pédagogiques »

pour faire

29 h€ur€ux symboliqu€s

à Beuvry

 

Voilà que notre bonne municipalité veut jouer la carte pédagogique !

 

Bin mince alors !

 

Elle fait installer deux radars dans des zones pas si prioritaires que ça. Enfin à des endroits moins que d’autres. Sûrement que tout cela n’a aucun rapport avec les chiffres des résultats aux élections… Ou le fait de n’y avoir aucun détracteur comme là en campagne où labourer n’est pas si facile.

 

Détracteur                      nom commun (-teur ->masculin et -trice ->féminin). Commun car tout un chacun peut l’être, ou le devenir. Seuls : l’intelligence, le sens de l’observation, de l’écoute, de la réflexion sont les prédispositions nécessaires.

                        Sens :       qui critique, apprécie à sa juste valeur (toute relative) quelqu’un(e) ou quelque chose, pondère les autosatisfecit$ qui fleurissent régulièrement (de la famille des narcisses mais épineux). Médicament de première urgence contre les chevilles qui enflent, à utiliser sans modération.

 

Bon, d’abord en zone à 30km/h pour laquelle elle n’était pas si favorable quand elle était dans l’opposition.

 

Normal, elle faisait son rôle d’opposition juste bonne à critiquer le plus souvent possible quitte à se contredire mais en disant que la première fois, les méchants n’avaient rien compris. Tiens, ça nous fait penser que d’autres n’ont pas écouté ni retenu les leçons à l’époque. Mais au fond, que pouvait-on espérer de tout cœur  d’autre ?

 

Surtout que cette idée, elle pensait en être à l’origine, la seule à en avoir et pas comme d’habitude qu’à copier celles des autres ; et voulait la mettre en place après son élection pour souligner qu’elle savait ce que les Beuvrygeois attendaient. Na !

 

Est-ce qu’un radar pédagogique est réellement pédagogique ?

 

 

  

A plus de 1000 euros l’afficheur publicitaire, ça fait cher la pédagogie sur 2x50 mètres. Y’a pas photo !

 

Mais comme il est dit, si on y intègre un système d’enregistrement… Ça devrait aider au moins notre garde-champêtre en (et par) majorité cantonné à un rôle d’informateur pour la première magistrate de la commune. Contrairement au radar qui lui est un indicateur.

 

Hormis permettre de vérifier que le tachymètre fonctionne bien, voire que le G.P.S. aussi. Mais ça c’est une option.

 

 

Revenons à nos chiffres, pas si ronds que ça d’ailleurs. Si on parle pédagogie, comment-que-ça-se-fait que nous n’ayons pas droit à un cours mensuel dans le bulletin municipal, même résumé de l’évolution réelle de la situation ?

 

« Strange, isn’t it, Holmes ? »

« Yes indeed, Watson ! »

 

Qu’en pense notre opposition élue ou autre ?

 

Rien ?

 

A moins que ces radars « pédagogiques » ne soient installés pour veiller à ce que l’opposition élue ne fasse pas d’excès et ne se mette à aborder trop de sujets trop vite !!!

 

Méga-cool !

 

Nous n’avions pourtant pas demandé ces jours-ci aux 06 de ne plus répondre aux appels des Beuvrygeois ne serait-ce que trois jours. Absurde ? Mais seulement de modérer et de réfléchir. Certaines personnes confondraient-elles modération et hibernation ?

 

D’autres ne connaissent que l’occultation ! Ce qui fait naître un espoir que cette période obscure ne sera qu’une éclipse…

 

Pourtant en voilà une raison d’afficher des chiffres… et de dire qu’on n’en pense pas que du bien…

 

Á quand les parcmètres « pédagogiques » pour faire comprendre aux automobilistes qu’il peut coûter cher d’occuper une place réservée à un(e) élu(e) convenable ?

 

Bon, d’accord les élu(e)s se sont déjà fait payer par leurs concitoyens un parking privé avec portique électronique à l’entrée. Un problème de valeur ?

 

Pour quel usage ?

 

Un radar pédagogique serait dans le but de ne pas en arriver à la sanction-répression. Serait-ce là le but véritable ?

 

Pédagogiquement, faire remplacer dans les esprits des concitoyens le mot sanction avant 2014 ?

Il faut s’y prendre au plus tôt…

 

Mais qui dit pédagogie dit éducation… Et là, on cherche encore les lumières, en ne passant pas trop vite !

 

Sauf qu’à Beuvry, on parle plutôt de rééducation depuis 2008.

 

 

 

 

Amen !

(Parce que d'autres ne la ramènent pas...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Pugwash 20/02/2012 17:45


FLASH - INFO


 


La municipalité beuvrygeoise aurait-elle fait une nouvelle erreur de calcul à la suite d’une erreur de lecture ?


 


D’abord, ces redevances étaient basées sur des radars automatiques… Ensuite, ils avaient été implantés par les services de l’Etat…


 


Le Conseil d’État a rendu, le 31 octobre 2007, plusieurs décisions relatives à l’instauration des redevances sur les radars automatiques au profit des
collectivités territoriales.


Tout(e) citoyen(ne) regardant même un tout petit peu les chiffres autre que ceux du loto qu’on n’a que peu de chances de toucher, a pu remarquer grâce aux médias
que l’instauration des radars automatiques sur la voirie routière est source de recettes importantes pour l’État.


 


Aussi, plusieurs collectivités territoriales, par l’odeur alléchées, ont voulu instaurer une redevance d’occupation du domaine public à l’encontre de ces radars.
Mais comme chacun sait, l’argent n’a pas d’odeur mais a une couleur…


 


À titre d’exemple, le département de l’Aude a instauré une redevance de 10 000 €, 20 000 € ou 30 000 € par radar et par an en fonction du trafic routier,
décentralisation oblige. Mais l’Etat n’était pas de cet avis…


 


La section du contentieux du Conseil d’État a donné raison à l’État. Il résulte donc, des dispositions combinées des articles L. 117-1 et L. 111-1 du code de la
voirie routière que les radars automatiques constituent des équipements intégrés aux infrastructures routières. Et paf !


 


Ces dispositifs concourent à l’exécution du service public de la sécurité routière, ne peuvent être regardés comme occupant ou utilisant le domaine public
routier au sens de l’article L. 2125-1 du code général de la propriété des personnes publiques.


 


Il en découle que les équipements considérés ne peuvent être, à ce titre, soumis à redevance. Ainsi, le Conseil d’État, au regard de ces textes, estime que les
moyens soulevés par les différents représentants de l’État dans les départements considérés constituent donc un motifs sérieux justifiant la suspension des décisions critiquées.


 


Donc, pour ce qui est de tenter d’instaurer une redevance à Beuvry, …


 


Y a pas photo !

Sisyphe 14/02/2012 19:08


Moi j'aime bien ce radar pédogogogique là :



Michèle 14/02/2012 17:58


à l'inquiète : moi aussi je suis très inquiète et à part sur ce blog et celui du FN toute l'opposition municipale est complice de la municipalité ! Honte à vous les politiciens de BEUVRY !

l'inquiète 14/02/2012 15:46


mais bien sur les chauffards vont se responsabiliser et ralentir en voyant ces radards "préventif".


 Foutaise, c'est du grand n'importe quoi depuis quand le préventif fait réfléchir les gens. D


e toute façon, comme d'habitude il n'y aura de réactions que lorsqu'un enfant se sera fait renversé ou écrasé par une voiture et là on criera au loup en disant : "je vous l'avais dit". Mais
pour le moment les principaux opposants ne réagissent pas, ils trouvent ça bien et ben on est pas sortit de l'auberge je peux vous le dire.  

RONIN 12/02/2012 21:05


Les 2000 euros environs coût des radars boites à " mumuse " auraient été plus utiles pour un achat de matériel scolaire polyvalent entres écoles communales.


 

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément