Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 18:25

01.jpg

 

Enfin un élu

dénonce

les "emprunts toxiques" des collectivités

 

 

RAPPEL  HISTORIQUE

 

Et lui n’est ni adjoint (même aux finances) ou nous dirions même plus maire d’une commune de moins de 10 000 habitants plutôt enclin à dépenser à tout-va pour marquer un passage dans des fauteuils convoités depuis belle lurette.

 

Mais, excusez du peu, quand il annonce des faits c’est en qualité de Président de la Commission d’Enquête Parlementaire sur les produits financiers à risques souscrits par les acteurs locaux.

 

 

La dette des collectivités locales est en passe de devenir une question brûlante.

 

Et Beuvry est encore une collectivité locale à ce jour. Mais pour combien de temps encore si de nouveaux problèmes financiers graves apparaissent pour remplacer les anciens ?

 

Plusieurs milliers de communes, intercommunalités mais aussi régions pourraient très bientôt se voir dans l'incapacité de rembourser une bonne partie et même dans certains cas la totalité de leur dette à cause de taux d'intérêt qui explosent.

 

 

 

 

A la fin 2008, la banque Dexia avait accordé selon Libération plus de 25 milliards d'euros d'emprunts à 5 500 collectivités locales et établissements publics, emprunts que leurs taux d'intérêt variables rendent "toxiques".

 

En juillet 2011 déjà, la Cour des Comptes avait estimé entre 10 et 12 milliards d’euros le montant des emprunts dits "structurés" les plus "potentiellement risqués".

 

Petit rappel d’istoire locale : Contrairement aux indications toxiques succinctement fournies, vaguement indiquées ou erronées, par ailleurs uniquement pour des motifs économiques et écologiques de papier et d’encre et non pas volonté affichée…

 

Pour vous permettre de vérifier tout à loisir, nous vous indiquons que ce document est accessible à l’adresse :

http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/Allocutions/Discours_gestion_dette_publique_locale.pdf

 

Au total donc à ce jour, selon le rapport de la cour, les collectivités locales ont souscrit pour 30 à 35 milliards d'euros d'emprunts structurés, sur une dette locale totale de 160 milliards d'euros.

 

Mercredi 21 septembre, Claude Bartolone, député (PS) de Seine-Saint-Denis, doit présider les travaux de la commission d'enquête parlementaire sur "les produits financiers à risque souscrits par les acteurs locaux".

 

Créée en juin à l'initiative du groupe socialiste, celle-ci doit auditionner le maire de Saint-Etienne, Maurice Vincent (PS), et les services de la ville de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne).

 

Président du conseil général de Seine-Saint-Denis, M. Bartolone a levé le lièvre le premier. Elu en 2008, il découvre que 97 % des emprunts souscrits par son prédécesseur communiste sont assortis de taux d'intérêt indexés notamment sur le taux de change de monnaies étrangères (yen, franc suisse).

 

Les prêts, pour un montant de 952 millions d'euros, prévoient des taux très faibles les premières années, susceptibles de varier ensuite en fonction de l'évolution du cours des monnaies.

 

Avec la crise, le franc suisse notamment est devenu une valeur-refuge et le mécanisme de garantie s'est retourné comme un "piège", dit-il, contre la collectivité.

 

M. Bartolone estime que pour 2010 il devrait rembourser "1,5 million d'euros d'intérêts, le coût d'une crèche".

 

D’accord, Beuvry n’a pas de crèche. Quelques notables n’en voyant pas l’intérêt. Quelques personnes pourraient vous dire que Beuvry n’a pas de piscine non plus.

Mais ne noyons pas le poisson et revenons à nos moutons chère Marie-Antoinette.

 

 "En 2011, cela s'élève à 15 millions d'euros – le coût de dix crèches –, en 2012, 30 millions d'euros : le coût d'un collège", calcule-t-il.

 

Le député de Seine-Saint-Denis a intenté un procès à 3 banques et refuse de verser ces sommes tant que la justice ne se sera pas prononcée.

 

Conclusion :

 

1-     Relisez quelques articles précédents et leurs commentaires qui vous donneront les définitions de mots et expressions que vous risqueriez bien d’entendre en réunion ou dans les couloirs à divers étages…

2-     Comme ON vous a affirmé que « Beuvry bouge, Beuvry change », demandez vous aussi s’il en est de même de certaines habitudes qu’on vous a promis d’avoir oubliées. Même si pour ce qui est de promesses, des cumuls d’oublis sont déjà apparus avec l’âge sans doute…

3-     Comme On vous a affirmé que Beuvry se portait très bien grâce à enfin une gestion saine et irréprochable, et qu’une commune n’avait pas à épargner pour l’avenir mais devait dépenser pour le bien-être de ses concitoyens… Comment fait-on pour rembourser les emprunts alors ?

4-     5-   6-   Comme dans la comptine pour opposants trop sages, nous vous laissons imaginer un autre espoir avec des couleurs d’arc en ciel…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Sisyphe 23/09/2011 19:38



Pugwash:


Je ne sais pas encore si j'ai vraiment envie de bloguer , j'ai plus souvent envie de blaguer pour éviter de pleurer sur l'avenir sombre de BEUVRY .


J'ai eu l'idée 1 jour en lisant un article ici même , maintenant allez savoir quand sera le 2e jour ? Mais même si je me décide à bloguer ça sera d'abord pour blaguer .


Je ne vais pas rajouter un blog sur la politique de Beuvry il y en a déjà plusieurs et je ne serai pas au niveau . J'aurais plutôt envie de bloguer sur l'absurdité de ce qui nous entoure... bon
d'accord du coup , ce n'est pas impossible que je blague et que je blogue sur BEUVRRY !


Mais le tout est de s'y mettre , j'ai déjà le nécéssaire pour écrire , (je l'ai empruntée à la panthère rose !).





 



Denis DEREGNAUCOURT 21/09/2011 21:07



l'économie Française j'ai dû travailler ce sujet pour mon mouvement politique croyez moi j'en fait des insomnies en me posant cette question :


Quel pays laisse t'on à la jeunesse pour quel avenir ?


30 ans de depenses sauvages pour la gloire de nos elus  UMP et PS .


sale cadeau pourla  jeunesse devra trembourser  mais comment comment fera t'elle avec la precarité qui sévit à tous les niveaux?


Dés à présent , on a des difficultes à joindre les deux bouts


certains ont de belles voitures à CREDITS.


Non, les lendemain ne chanteront sûrment pas pour la France.


Certains finiront par passer au tribunal populaire je le crains !


ils ont tellement fait fantasmer le peuple pour ce destin que le peuple en a marre des bisous et sourires raccoleurs dans le but de l'ego d'un nombr erestreint de personnes voulant notre bien
officiellement . 


il  est logique de penser à une explosion d'impots dans l'air à Beuvry comem ailleurs !


 et on va nous battre  au festival annuel du cinema à Beuvry


_" c'est la faute à la droite c'est la faute à la droite " .


y en a qui ont de l'humour pour esquiver leur responsabilité à cette situation !!!


 



Pugwash 21/09/2011 20:52



Où trouver des images ou des vidéos ?


 


Internet en regorge et comme on trouve plus d’idées dans plusieurs têtes que dans une seule assise dans plusieurs
fauteuils…


 


Remarquez nous connaissons aussi plusieurs personnes qui sont assises mollement dans des fauteuils… mais nous ne voudrions pas
vous endormir avec des choses que vous connaissez déjà.


 


Nous sommes donc heureux d’avoir suscité une envie de bloguer…


 


Et c’est avec plaisir que nous suivrons son aventure et y placerons quelques commentaires.



Sisyphe 21/09/2011 20:27



Je me demande toujours où vous trouvez les images et vidéos toujours originales et adaptées à la situation . Vous faites bien de préciser d'aller voir en arrière car ce blog est vraiment très
fourni. Moi aussi j'ai pensé un jour à faire un blog, en voyant un article en début d'année sur ce blog ci. J'y ai pensé un jour , mais qui sait, je vais peut-être y penser un 2eme jour ? Mais je
ne pourrai pas en faire autant que vous j'ai un peu de mal à avancer :





 


 



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément