Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 12:08

01.jpg

 

Du calme, on vous explique !

 

Remarquez, c’est vrai qu’ici nous sommes obsédés par l’avenir de Beuvry. Et nous tenons nos promesses de faire partager les informations que nous avons apprises  et vérifiées.

A moins que vous n’en ayez des meilleures… et que vous vouliez bien partager. Parce qu’on en connaît qui cumulent les idées (des autres) et ne veulent pas les partager… avant 2014.

Nous nous opposons à de telles pratiques n’en déplaise aux personnes muettes comme aux moulins… à paroles…

 

Bon on n’a que 15 minutes pour vous expliquer avant que la maîtresse ne siffle la fin de la récré et n’invite à rentrer dans les rangs. Alors on y va !

 

A l’école primaire, les enfants jouent en récréation à un jeu : le marché de pas d’  « I » pas d’ « O » . Ces deux lettres, ou sons, sont interdits !

 

Mais à Beuvry, on n’a plus d’eau !

 

On va aller en demander au SIADEBP de nous en vendre un peu pour subsister jusqu’à l’élection nouvelle. En affirmant qu’il s’agit d’un moindre défaut d’eau…

 

Donc, Beuvry qui fournit de l'eau aux presque voisins copains, doit en demander à d'autres, voisins juste à côté, pour survivre.

 

Et personne ne sait à quel prix !

 

Mais dites-moi ma brave dame, où ils la pompent cette eau ?

 

Nous avons croisé une élue qui a commencé par nier (ça c’est une habitude) puis tourner les talons et regagner la mairie en grinçant des dents.

Très maigre consolation pour une question !

 

Une présence cumulée à l’hôpital se comprend aussi si on prépare le chevet de Beuvry avant une extrême onction à l’eau infusée à la rose.

 

Une idée primaire est passée par la tête de l’un et est repassée par les oreilles des autres… On partage ?

 

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Bethune/actualite/Autour_de_Bethune/Bas_Pays/2010/06/16/article_les-elus-se-tournent-vers-le-siadebp-pou.shtml

 

Histoire de Schadock ?

 

Bon la société qui avait les faveurs  depuis pas mal d’années dans la région n’avait pas trop verrouillé les contrats, entre amis ça ne se fait pas !

 

Mais quand on se rapproche trop de la majorité présidentielle, tout change. Les contrats se remettent en question, les règles comme certaines femmes varient…

Faut bien arriver à faire comprendre qui dirige dans les alentours. Si on siège, ça n’est pas en charentaises !

 

Pour ça le QI est actif. Mais pour ce qui est de l’annoncer dans la commune (même après que toutes les élections rapprochées soient passées), on peut dire qu’il y a un sérieux manque de « Q » que ce soit avec ou sans houille !

Peur de se brûler une nouvelle fois ?

 

On pense qu’on nous refait le coup de la fusion…

 

Pour les personnes qui ne sont pas au courant de cette affaire, faudrait vous remuer et aller à la recherche des informations parce que sinon c’est sans espoir, vous ne comprendrez rien à ce qui se mijote dans Beuvry !

Bienvenue au club de celles et ceux que suivent l’histoire (sans vraiment chercher à y prendre part parfois) !

 

Pour les opposants, qu’on évite de nous dire de ne pas tirer… la sonnette d’alarme, que ce soit dans les pattes ou ailleurs (voir l’alphabet du titre). Parce que rester immobiles ça n’est pas notre fort. On n’attendra pas l’année qui suivra la fin du monde, relisez l’article précédent !

 

Et puis d’abord,  il faudrait savoir où elle est cette fameuse opposition muette, force tranquille et qu’elle reste « groupiert ! », pour qu’on ne la tire pas… mais plutôt qu’on l’attire !

Si on cumule, on a déjà assez de personnes qui peuvent avoir les joues roses de plaisir face à ces adeptes du commandant Cousteau.

 

Quelle surprise, Oh ! … pause !

 

Si quelqu’un(e) est intéressé(e) par ce dossier, cette personne peut pomper cet article sans crainte.

 

Pour les personnes qui n’arrivent pas à « capter » dans tout ce que nous avons puisé depuis tout ce temps, c’est sans espoir !

 

Une certaine forme d’épuration risque de ne pas laisser filtrer l’information dans les bulletins à venir.

 

L’eau est décidément à  Beuvry le sujet d’occupation prioritaire.

 

Et ne dites pas dans quatre ans que personnes ne vous avait donné de bons tuyaux…

 

 

Vous ne nous aviez pas cru ?

Et bien, vous êtes cuits !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

DEREGNAUCOURT DENIS 21/06/2010 19:53



Je reviens sur l'affaire des cuves.


Ceux qui possèdent le dossier savent les propriétaires seront indemnisés mais on ne sait de combien et non plus si c'est une fois chez certains
 ou sur 30 ans pour des personnes qui ont donné un coup de main au dossier.


J'aime le chant de la vanne ventouse   


 


il est marqué sur le dossier du SMAEL qu'ils ne prenaient pas compte l'aspect financier des indmnités mais seulement les remarques
techniques.


curieux , ça ressemble à une chape de plomb pour esquiver ce qui dérange.



Pugwash 21/06/2010 19:01



Nous sommes heureux de compter une personne lucide en plus dans Beuvry.


Nous apprécions de pouvoir cumuler des commentaires éclairés.


Continuez, continuez...


Ces traces prouveront dans l'avenir que des personnes éveillées avaient alerté leurs concitoyens en temps et en heure.


Merci encore et BRAVO pour cette prise de parole.



résumé 21/06/2010 17:29



Bravo pour vos explications, mais un peu compliquées à suivre pour ceux qui ne prennent pas la peine d'ouvrir le journal quand ils n'y figurent pas en bonne place.


Bon je résume :


On va pomper sous Beuvry (ça certains le savent depuis aout 2008, mais comme il y avait pas de micro pour le dire: personne n'a réagit).


Pour masquer les forages ont fait des cuves soit disant pour prendre l'eau de la Lys. Personne n'a réagit toujours pas de micro !


Il y a un bon moment des Beuvrygeois ont réclamer à ce qu'on s'occupe du renouvellement du contrat d'eau de la ville (toujours pas de micro pour être écouté)


Du coup, la mairie prépare un renouvellement en catimini sans prévenir la population qui va payer encore plus cher son eau. Mais là, il y en a qui sont bien au courant et qui n'ont pas demander
de micro pour expliquer.


Heureusement qu'il y a votre blog pour emplifier le son du glou-glou et des gling-gling !


Mais si vous tendez un micro à l'opposition, va t'elle nous chanter "laisse les gondoles à Venise" ? Ou enfin dire à la population ce qu'elle pense de tout celà ?


Quand vous entendrez uniquement le son du vent ce sera pas forcément une panne de micro...


 


Et la fusion, c'était dans le même canard il y a plusieurs semaines et personne n'a pris le micro pour alerter les futurs Béthunois (ho pardon encore Beuvrygeois pour l'instant)


Normal, puisque je vous dit que ceux qui devrait s'interresser n'étaient pas en photos ils n'ont pas ouvert le journal !


 


Mais ou sont passés les micros qu'on explique un peu tout ça aux Beuvrygeois ?


 


 



DEREGNAUCOURT DENIS 21/06/2010 17:25



Mon information paraitra demain sur mon blog.


Avec un lien d'un article long mais paru il n'y a pas longtemps


La masse salariale de clandestins doit vraimenjt etre importante chez Veolia peu m'importe le poste de ces personnes


on ne peut agir en négrier pour utliser les êtres humains afin de payer un salaire moindre qu'un ressortissant français.


Veolia a été pointé du doigt à plusieurs reprises sur ce sujet au ministère


Mais jamais condamné pour ce comportement de négriers.


Il est interdit d'employer des illégaux dans le monde du travail surtout avec le chômage que nous avons.


pognons pognons !!!



Groucho 21/06/2010 14:33



M. Deregnaucourt, si vous avez des infos, n'hésitez pas à partager.


Même si je crois que ça n'est pas les dépenses de personnel qui gênent cette entreprise. Tout dépend du et de quel personnel on parle.


Je n'ai rien contre le fait de mettre des bâtons dans les roues voilées de la mairie.


Surtout si rien ne bouge à l'horizon ou près de mes pattes.



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément