Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 11:51

 

01.jpg

 

Hein ?

 

Mais c’est incroyable ça !

 

Ce que les gens oublient vite quand on les y aide ou qu’on les y force…

 

A Beuvry, on se croirait à nouveau dans une cour d’école : « Pardon, on ne le refera plus, c’est promis, alors ne nous punissez pas… »

 

Et paf.

 

« Bonnes poires », les gens acceptent et effacent l’ardoise. Ils croient encore à la pédagogie d’un certain apprentissage par l’exemple.

Normal, on utilise le précédent du : responsable(s) d’accord, mais pas coupable(s)…

Et rebelote, les « bêtises » reprennent de plus belle…

 

Ce qui a été retenu, ce n’est pas ce dont on avait espoir !

 

 

 

Nous nous doutons bien que cette réflexion en fera sans doute bondir plus d’un(e) comme d’habitude.

Mais comme pour nous ce rappel est pour le bien pédagogique d’un grand nombre nettement supérieur à 29, nous le faisons.

En démocratie, la majorité l’emporte, normalement !

 

Pas forcément chez les « républicains »,

mais toujours chez les démocrates !

 

Ce qui en dit long sur les us et coutumes

de celles et ceux qui se déclarent d’une seule bouche :

« et républicains »…

 

Non ?

 

Tout individu « normal » dirait qu’il se (re)mettrait au travail si on le lui demandait…

 

Et à Beuvry, les habitants sont normalement normaux.

 

Sauf pour le député et sa suppléante qui les considèreraient autrement, mais pas à leur avantage ainsi qu’il peut être compris d’après ce qui a été relaté dans un quotidien régional lors d’une visite électorale brève et photographique.

 

Donc, pour rappel, score sans appel :

 

 

PRÉVERT :   -1

 

Et oui, comme laissé faire, et donc comme prévu, la fermeture de classe a été entérinée.

Pas de sanglots longs, pas de violons, ni trompettes, ni fanfare, ni élu(e)s.

Normal ça ne marche que pour Verlaine.

 

Tout un poème que cette affaire au rebondissements silencieux… Ce dont certain(e)s feraient une pièce, que dire : une maison, un palace, une (siné)cure…

 

Au grand désespoir de ses utilisateurs et de leurs familles, mais au grand désintérêt flagrant de ses « défenseurs » d’un jour.

Enfin, même pas un jour, une poignée de secondes, le temps d’un flash journalistique.

 

 

 

Ce qui en dit long sur le volume et l’intensité du « soutien actif » des orateurs de mai…

 

Il est vrai que d’abord les propos laissaient croire que ces personnes « feraient » (conditionnel) si elles étaient payées pour, puis sont vite passées au « solliciterions » (autre conditionnel) si les véritables autorités compétentes le décidaient en application des textes.

 

Pour les utilisateurs et  trices de dictionnaires (toutes provenances confondues) « compétentes » est un mot, un seul qui remet tout à sa place.

 

Orateurs qui comptaient sur un conte pour faire croire à leur implication mais en automne, moment où la chute serait  logique. Revoir l’article de rappel du 18 juin…

 

 

 

 

PLOUF !

(en langage poisson rose, de la famille des carassins cyprinidés Beuvrygeois)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Louis 13/09/2012 18:52


 


merci de penser aux personnes abandonné après les élections


personne ne pense plus aux parents et aux enfants


les enfants ça ne vote pas


 

Panglos 13/09/2012 19:03



Mais ça peut marcher (les enfants).


Remarquez, dans cette affaire, ce sont d'abord les parents qu'on a fait marcher.


Et qu'on continuera de faire marcher. Surtout depuis qu'on a dit dans la presse qu'ils étaient des "personnes fragiles"... Ce qu'il faudrait d'ailleurs leur expliquer.


Le problème, c'est déjà maintenant :


- la sécurité pour aller jusqu'au centre en marchant,


- la saturation de la place pour garer les véhicules des parents venant déposer leurs enfants. ( sauf si on autorise un "dépose-minute" sur le parking privé de la municipalité situé juste à côté
et qui est rarement très "occupé"...


- et autres, mais qui sont sans espoir !


Et vous trouvez ça normal vous ?


Là aussi, c'est vous qui voyez... 


 


Vous qui êtes dépités !



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément