Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 12:32

Ne plus avoir de facture d’eau : mode d’emploi

 

Ça vous en bouche un coin pas vrai ? Un autre cygne du destin ?

 

Quand d’autres personnes bien plus savantes que nous et bien mieux introduites dans les différentes organisations de la région environnante, cherchent désespérément des moyens de trouver de l’eau pour environ 10000 personnes.

 

Comme des personnes de Beuvry et très CALLées nous ont déclaré que sous nos pieds, à Beuvry, il n’y avait plus assez d’eau parce qu’il fallait déjà en pomper, canaliser, tuyauter, pour l’envoyer ailleurs, nous avons levé les yeux et une goutte d’inspiration nous est tombée dessus !

 

En réalité, c’était un flocon. Mais comme quelques pages de réalité ne rattraperont ni ne dépasseront jamais une autre fiction…

 

 

 

Un air entraînant et plein d’espoir pour clôturer une cérémonie ?

 

 

ET SI LE CIEL NOUS TOMBAIT SUR LA TÊTE ?

 

« Quoi, quoi, quoi ? » aurait répondu une rainette qui a grandi entre quatre roseaux désséchés…

 

Alors voilà : de l’eau à Beuvry, on en a plein des cuves et des réservoirs au-dessus de nos têtes !

 

Au sens figuré bien sûr ! Parce qu’au sens propre, c’est autre chose aux alentours des cuves et réservoirs qui sont sur le sol. Mille excuses, ces choses sont semi-enterrées a-t-on tenu a nous rappeler dans les milieux autorisés.

 

Donc, on remarque que la récupération de l’eau de pluie afin d’arroser son jardin et alimenter son W-C devient une pratique de plus en plus courante.

 

Mais savez-vous que, que l’on peut aller bien plus loin dans cette démarche ?

 

L’eau naturellement douce qui nous tombe du ciel peut en fait convenir à tous les usages domestiques y compris pour la boisson et l’alimentation.

 

Dès qu’on a intégré cette idée simple, le but principal de la récupération de l’eau de pluie n’est plus l’économie d’eau, mais l’augmentation du confort par l’usage d’une eau de très bonne qualité.

 

Et avantage non négligeable, ce système permet donc non seulement la réduction de la facture d’eau, mais également la suppression d’adoucisseur et une réduction de la quantité de savons et de poudre à lessiver. On préservera ainsi les robinets et les résistances chauffantes des appareils ménagers.

 

Elément important : l’absence de chlore dans l’eau de pluie est un facteur important pour la préservation de la santé, surtout lorsqu’on a des enfant en bas âge.

 

Pour une habitation dont la surface au sol est de 100 m² et la famille qui y vit et qui voudrait réaliser une installation complète de récupération d’eau de pluie, il faut enterrer une citerne en béton de 14 m³.

Cette citerne comportant une partie pour la clarification de l’eau et une autre pour le stockage, sera reliée aux gouttières de tous les versants du toit.


Une pompe y puisera l’eau pour la distribuer dans toute la maison.

 

Dans les faits, une personne n’a besoin de l’eau rigoureusement potable qu’environ 3 litres par jour.

Pour tous les autres usages, une eau de moindre qualité convient parfaitement. Pour autant qu’elle soit " inoffensive ", c’est-à-dire son absorption accidentelle n’entraîne pas de problèmes de santé.

 

C’est le cas de l’eau sortant d’un simple filtre de 10 microns, placé à la sortie de la pompe. C’est donc l’eau qui servira pour l’hygiène personnelle, pour les vaisselles, les lessives et tous les autres usages courants.

 

On aura cependant un robinet en " col de signe " près de l’évier de la cuisine, la seule qui fournira de l’eau rigoureusement potable. Ce robinet sera alimenté à travers un système de filtration sur céramique et de charbon actif. On peut également opter pour un système à osmose inverse. Les options d’usage de l’eau et les budgets qu’on se fixe orienteront fortement les choix…

 

L’eau potable ainsi obtenue sera de qualité équivalente à celle des meilleures eaux minérales vendues dans le commerce, pour un prix de 2 à 8 centimes le litre, compte tenu de l’amortissement de l’installation.

 

Fini les bouteilles en plastique à rejeter dans la poubelle !

 

 

L’entretien de l’installation consiste à un nettoyer et/ou remplacer régulièrement les éléments filtrants, suivant les recommandations du fournisseur.

 

On maintiendra les gouttières aussi dans un état de propreté, en enlevant deux fois par an les feuilles et la poussière qui y tombent. En moyenne une fois tous les 5 ou 10 ans, en été, quant il y a peu d’eau, la citerne doit aussi être nettoyée.

 

Afin de faciliter cette opération, on veillera au placement d’une ouverture suffisamment large. Même si à Beuvry l’habitude de se serrer la ceinture a été prise depuis pas mal d’années.

 

Depuis combien d’années ?

 

La question est plutôt pour quelles raisons… Mais comme on nous le répète sans arrêt tous les mois, le passé est le passé. Mais dans tous les cas, aujourd’hui, il faut encore payer…

 

Pour combien d’années ?

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Abordons à présent un des problèmes très chers à Beuvry, le manque d’eau !

 

Si la quantité d’eau de pluie est insuffisante pour couvrir les besoins en eau du ménage, on raccordera à titre permanent le W-C, grand consommateur d’eau au compteur d’eau de ville. Tout le restant de la maison sera alimenté au départ de la citerne. En cas de panne sèche, à l’aide d’un tuyau d’arrosage fixé sur un robinet à la sortie du compteur d’eau, on mettra un peu d’eau de ville dans le fond de la citerne… en attendant l’averse suivante.

 

Le coût d’une telle installation est évidemment moindre à la construction de l’habitation. On peut profiter aussi du chantier pendant la rénovation de la maison pour y installer une citerne.

 

La facture d’eau d’un ménage moyen, ne faisant pas particulièrement attention à son usage de l’eau, peut dépasser limpidement les 1000 € par an, sans fuite et beaucoup plus avec fuite. Regardez vos factures pour plus de détails, les taxes appliquées variant d’une commune à l’autre.

 

Le prix de revient d’un mètre cube d’eau de pluie se trouve dans la fourchette de 50 centimes à 1 euro, compte tenu de l’amortissement de l’installation.

 

Un investissement initial (citerne, pompe, filtres) est d’environ 5000 euros, amortis en quelques années. Nous rappelons bien que dans ce cas et pour ce prix il s’agit toujours d’une installation complète pour toute l’habitation familiale. Pour un usage qui ne comprendrait pas ce qui alimentation et boisson humaines, le coût est nettement moindre !

 

Nous pouvons aussi indiquer que l’eau de pluie est une ressource renouvelable, mais limitée. Son usage est une bonne école de gestion responsable. On apprend vite tous les gestes pour consommer moins sous la menace de la panne sèche.

 

Quand on a la chance de disposer d’un grand toit, avec l’eau de pluie, les économies d’eau n’auront plus d’importance. De toute manière, l’eau rejetée sera moins polluée qu’avec l’eau de ville, à cause de la réduction importante de la quantité de détergents utilisés.

 

Vous trouverez en circulant à pieds, à vélo, en voiture, en bus, en train ou en tram sur d’autres bons blogs des indications qui complèteront cet article en vous fournissant des détails pour vous permettre de faire face également à ce  futur-proche problème beuvrygeois comme à d’autres.

 

Pour vous permettre de vous entraîner en prévision d’une soirée chaude à l’ambiance très colorée, nous vous offrons cette chanson sous une autre forme.

  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Forrest GUMP 21/12/2010 19:05







Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément