Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 14:56
 

Le conseil de quartier Ballon-Centrale

a passé la barre des 111 questions

 

C'est le collecteur Gérard Leleu qui présentait rapidement un bilan de l'activité du comité qui a déclaré : « J'ai compté, 111 questions ont été posées depuis la création du comité ».

 

A lire sur la page (on ne vous en indique qu’une, en réalité les trois autres seraient inutiles même si elles étaient gratuites et en noir et blanc, juste du bla-bla)

 

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Bethune/actualite/Autour_de_Bethune/Bas_Pays/2010/12/20/article_le-conseil-de-quartier-ballon-centrale-a.shtml

 

Et pour finir l’année en beauté, la phrase qui tue :

 

Le nombre des réponses n'est, lui, pas connu car aléatoire.

 

Et plouf !

 

Alors à quoi peut bien servir un secrétaire ? A être juste de parti pris ? Mais alors là, il ne faut pas s’étonner d’être pris à parti…

Nous profitons de cette page pour sortir une formule humoristique à l’attention de quelques antennes qui nous capteraient…

 

Tout dépend, si on se place côté épines ou côté fleur parfumée loin des poubelles non collectées…

 

Beuvry est à bonne école…

 

 

 

Avertissement :

Beuvry n’est pas peuplée de lapins,

même si on lui laisse un espoir

dans un troisième effet

de grignoter quelques carottes

à la saison campagne nouvelle !

 

 

 

111

 

à

 

0*

 

( * ou pas loin, en tous cas…à quelques lentilles près… )

 

Historiquement, ça s’appelle prendre une veste…

Historiquement, c’est ce qui est des plus facile surtout quand on la retourne…

 

Vous permettez monsieur madame, mais l'imparfait du subjonctif ne s'emploie plus qu'à l'écrit. On ne le trouve plus jamais à l'oral. Pourtant, si on se réfère aux règles de concordance des temps politiques, il retrouve un grand rôle dans la grammaire française entre les dinosaures hérités du passé et les mammouths survivants.

 

On nous donne tant de leçons depuis quelques années, qu’en voici une :

 

En théorie, lorsque la principale de la municipalité est à l'imparfait ou au passé, il faut répercuter cette marque du temps dans les subordonnées. On utilise alors soit l'imparfait soit le plus-que-parfait du subjonctif. On nous suit ? Même les six du fond ?

Lorsque la principale est au conditionnel présent, on peut mettre les subordonnées soit au présent soit à l'imparfait du subjonctif même si pour la pratique, on utilise plutôt le présent du subjonctif dans ce cas-ci. Ça n’est pas pour nous lancer des fleurs sans épines, mais ça nous a demandé pas mal de calculs pour faire cette formule là…

 

Il arrivait que cela capotât !

 

Si une personne élue voulait faire un anagramme, elle obtiendrait le mot écopât qui est la troisième personne du singulier de l’imparfait du subjonctif du verbe écoper

 

Mais poursuivons cette démonstration triviale, donc facile… (voir les dictionnaires qu’une personne élue a offert en son nom propre aux enfants de Beuvry, si on lit et comprend le petit mot trouvé collé à la couverture, mais offert sur les deniers de la collectivité )

 

Des joueurs de belote électorale vous diront que ça s’appelle se prendre une sacrée c…. (synonyme : coiffe de femme ordinairement en étoffe, ou si vous habitez Beuvry où on sait faire : une couverture mobile parfaite…)

 

Surtout rebelote, quand après les 10 de der’ promesses non tenues, pour garder un espoir de vous refaire lors d’une prochaine partie, vous arrivez, dans un grand geste magnanime de désespoir à abattre votre dernière carte…

Et là, il ne vous reste plus qu’à ramasser vos pétales et aller les mettre à la poubelle qu’on vous ramassera peut-être !

 

 

 

Ça c’est du spectacle photovoltaique, non ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

belote à beuvry 26/12/2010 10:57



Entre les soucis politiques, la loi et les soucis persos, pas facile faire l'équélibriste...
Joyeux Noel !



Doc Démago 24/12/2010 14:14



Michel Rocard, ancien Premier ministre, aurait pu dire à Nadine Lefèbvre qui est maire de Beuvry et entre autres choses
siège (bénévolement ?) au Conseil d’administration de l’hôpital de Béthune (et de Beuvry) : «Le PS est mal portant; et comme je respecte les hôpitaux, je baisse la voix comme on doit le faire
quand il y a un malade dans la place»



Mimi 23/12/2010 07:58



Je suis d'accord avec Louis: j'ai parfois du mal a suivre mais sur ce site on a un raisonement à partir de texte de lois ou autre et même si je ne suis pas forcément du même avis ici au moins il
y a un vrai travail et c'est pas une copie du journal ou autre .


Mimi qui ne comprend pas toujours tout , mais qui fait des efforts parceque sur ce site il y en a qui font des efforts pour nous expliquer .


Joyeux Noël à vous !!!



Louis P 23/12/2010 00:34



Dites, comme vous êtes copiés par un autre blog qui commence à citer des textes de lois, il ne serait pas possible de leurs dire que juste copier un texte sans rien expliquer ça ne sers à rien ?


ICi on a des explications. Pas facile à suivre d'accord, mais avec quand même.


 


ET SURTOUT ICI ON EST PAS CENSURE QUAND ON CRITIQUE !



RONIN 22/12/2010 19:38



ah bon le sbeuvrygeois se posent des questions ur la mairie ?


même genre y a t'il un pilote dans l'avion ?


 


Tous ces comités ne sont que du vent puisque derrière il n'y a que les amis du PS et PCF .


( comme la commission cde gestion du fonds de participation des habitants sorte de racket pour donner aux actions d'amis de la majorité )


ce systeme de comité de quartier est calqué sur l'URSS ensuite ils sont passés aux tribunaux de quartier et les pelotons d'exécutions de quartier contre les opposants au régime " soviets "



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément