Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 19:11

 

 

Avant d’avoir le Permis de Sniffer

 

Une petite dernière avant d’aller prendre sa verveine et revoir toutes les pommades qu’on va passer ?

 

Comme quoi, y a pas qu’à Beuvry que des personnes se montrent dangereusement au-dessus des lois.

 

C’est dingue ce qu’une écharpe permet de s’autoriser à faire non ?

 

Que disait François 1er déjà ?

 

« Car tel est mon bon plaisir ! »

 

A Beuvry : on s’affiche

A Paris : on s’en fiche

 

Alors qu’est-ce qui a changé ?

 

Le titre du film reste inchangé : « Tout ça pour ça ! »

 

 

http://www.newzitiv.com/images/stories/NEWZITIV/ACTUZITIV/Crise-Et-si-le-salut-venait-du-cannabis-newzitiv.jpg

 

François Hollande en excès de vitesse, les chauffeurs ont fait fumer… la gomme.

 

Normal, non ?

 

Les lignes blanches seront bientôt continues…

 

Mais avec toutes ces libéralités et libéralisations, on peut émettre des hypothèses les plus farfelues qui soient.

 

Alors qu'il se rendait en Normandie ce mercredi pour célébrer le 68ème anniversaire du débarquement allié, François Hollande, qui se déplaçait en voiture, a fait de nombreuses entraves au code de la route…

 

Pour se rendre en Normandie, le président a fait le déplacement en voiture et non en avion, fidèle à ses engagements de « président normal ». On ne veut pas risquer de refaire le coup de Tulle en Mystère ?

 

Mais là où ça ne devient « pas normal », là où on se permet un changement…

 

C’est que lors du trajet, on fait de nombreuses entraves au code de la route.

 

Départ mercredi matin du Palais de l'Elysée avec 225 kilomètres à parcourir pour rejoindre Ranville.

 

Le trajet comporte environ 200 kilomètres sur voies rapides, notamment l'autoroute de Normandie sur laquelle la vitesse est limitée à 130 km/h. Le problème, c'est que le « président normal » a roulé beaucoup plus vite que cela, avec des pointes à 170 km/h.

 

Maître Rémy Josseaume, avocat spécialiste du droit routier et président de l’automobile club des avocats : « Un automobiliste verbalisé pour un excès de vitesse supérieur à 40km/h encourt la rétention immédiate de son permis de conduire par les forces de l’ordre. C’est-a-dire que son véhicule est immobilisé, son permis de conduire est confisqué pendant un délai de 72h, et par la suite, le préfet va lui notifier une suspension administrative, le temps qu’il soit jugé par un tribunal. Si l’infraction est inférieure à 40km/h il n’y a pas de rétention administrative, il y a néanmoins une amende forfaitaire et, dans les deux cas, retrait de trois ou quatre points. »

 

http://www.rmc.fr/editorial/264012/francois-hollande-en-exces-de-vitesse/

 

S’il peut être « normal » qu’un président doive se déplacer rapidement pour des raisons de sécurité, on peut se demander ce qui était « anormal » ce jour-là.

Le fait de mettre en « insécurité » pour ne pas dire danger, les autres automobilistes ?

Et si la voiture présidentielle avait « sniffé » le rail et causé un accident, on aurait cherché un pont ?

 

Rappelons donc les détails :

 

                  1-   Route ouverte, donc circulation d’autres véhicules.

                  2-   Absence de gyrophare et d’avertisseur sonore distinctif.

                  3-   Implication par autorité d’employés dans une infraction.

                  4-   Petit « mensonge » au journaliste, mais poliment et avec le sourire.

                  5-   Confirmation du « mensonge » en réunion par les assistants présents.

 

Donc, là, pas de changement.

 

Allez, circulez, y a rien à voir !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans La loi et nous
commenter cet article

commentaires

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément