Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 02:09

 

Annezin

 

http://www.lavenirdelartois.fr/actualite/Pays_d_Artois/Bethunois/2011/02/24/article_seul_point_d_accord_le_rejet_de_l_antenn.shtml

 

Annezin, une demande de pose d'antenne-relais Bouygues a été reçue par Daniel Delomez. Il s’agit d’un courrier l'informant que Bouygues souhaiterait améliorer sa couverture téléphonique standard et apporter le système de 3e génération UMTS (permettant le développement de la 3G) à ses abonnés .

Le site retenu par la société mandatée par l'opérateur est celui au niveau du stade, rue du Capitaine Coussette. Mais le conseil n'est pas d'accord avec cet emplacement.

 

« Le maire précise que la demande reste soumise au dépôt d'une déclaration préalable qui ne peut aboutir qu'à un avis négatif, puisqu'il s'agit d'une zone naturelle protégée à vocation d'espaces verts, où sont interdits tous les modes d'occupation et d'utilisation des sols et où sont autorisés les constructions et aménagements liés aux activités sportives et de loisirs ».

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Beuvry

 

L’état des lieux

 

Quand on lit qu’ailleurs des municipalités se déclarent ouvertement contre les implantations d’antennes et utilisent tous les arguments légaux pour défendre les intérêts de tous leurs concitoyens selon le principe de précaution…

On peut se demander pourquoi à Beuvry une municipalité, dirigée par une responsable régionale, semble faire activement tout ce qu’elle peut pour trouver un terrain pour accueillir confortablement un mât d’une bonne vingtaine de mètres de haut où pourront ensuite venir se greffer les antennes de tous les autres opérateurs…

 

Quand, par la voix d’un adjoint, on se dit être de tout cœur avec tous ses concitoyens… Être à l’écoute de leurs aspirations légitimes…

 

Ceci dit, que penser d’un maître d’œuvre de P.L.U. en place qui opine du chef à chaque propos mais n’explique aucune des lacunes qu’il a laissées dans son travail qui doit être à présent réajusté ?

 

Là aussi, peut-on s’opposer… à son propre travail ? À défaut de proposer des solutions…

 

Décidément, dans toutes ces situations où Beuvry baigne, on peut se dire que l’on n’a pas les mêmes valeurs espoirs…

 

La municipalité de Beuvry, dirigée par une vice-présidente d’Artois-Comm envisage-t-elle la création sur une périphérie du territoire de Beuvry d’une aire d’accueil pour les opérateurs de passage.

 

Un endroit où planter confortablement son antenne ?

 

Pourtant dans ce cas d’ouverture d’aire d’accueil, la direction de la municipalité ne pourrait se déclarer incompétente et envoyer les responsabilités vers une sous-préfecture !

 

Choisir le domaine de Bellenville.

 

Une antenne ne peut être installée près d’une école. Et après le refus des riverains réunis en collectif de l’unique alternative proposée par l’opérateur à l’initiative de la municipalité, 130 jours se sont écoulés sans nouvelles.

 

Il suffit que le collectif mette en place une réunion pour qu’on apprenne q’un nouveau site est envisagé : Bellenville.

 

On trouve parfois des délais de réaction bien étranges…

 

Un domaine cédé à la commune par des particuliers pour en faire un lieu pour le bien de tous, puis scindé en deux par la municipalité pour en céder à son tour une grande partie à la région.

 

Sur ce domaine boisé, on trouve un bâtiment retiré, lieu de poésie géré par la région et subventionné par la municipalité. Ce qui permet d’accueillir dans une partie quelques manifestations et réceptions officielles à publics désignés mais également dans une autre partie des enfants de la commune qui viennent y découvrir  et pratiquer régulièrement cette forme d’expression.

 

Donc si les enfants n’y seront pas exposés en permanence aux effets induits par l’antenne et son fonctionnement, il n’empêche qu’ils le seront régulièrement et à proximité.

 

Quand on apprend les effets de ces ondes sur le cerveau et les réactions des êtres humains soumis à de telles radiations, on peut se demander le bien fondé de l’implantation sur un lieu destiné à la création, à l’imagination….

 

Conclusion pour ce jour-ci

 

Ce lieu n’est pas non plus un point haut, il se trouve d’ailleurs tout proche des marais d’Annequin déjà tristement célèbres dans la région pour des problèmes de pollution qui sont aussi encore bien trop négligés. Sur ce point, son choix est-il techniquement cohérent ?

Le sous-sol, ce que l’on néglige de signaler, a son importance dans la diffusion du rayonnement des ondes

 

Après avoir tenté d’imposer l’alternative unique et non négociable (*) d’une antenne sur le site d’une station d’épuration, un peu moins proche d’une école…

 

On trouve, 130 jours plus tard, de la façon la plus inopinée(*) qui soit avec  une nouvelle alternative, un domaine boisé. Qui contredit l’impératif de dégagement de l’antenne pour éviter les zones d’ombre causées par l’absorption et le renvoi d’ondes. Relisez vos notes de la réunion organisée pour les riverains proches…

C’est un lieu où des enfants, dès leur plus jeune âge,  sont accueillis fréquemment et régulièrement tout au long de leur scolarité grâce à des subventions municipales et autres.

 

Ce lieu se veut un lieu de rayonnement... intellectuel…

 

 

Mais que risquent d’être les effets sur l’évolution de ces jeunes cerveaux en l’absence de certitude scientifique sur un doute qualifié par certaines personnes responsables,  de raisonnable, voire d’acceptable ?

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

(*) termes employés par l’opérateur avec acquiescement ostensible de la représentante de la municipalité dont la permanence tout au long des propos de ce dernier pourrait cependant laisser planer un doute sur le lien de causalité. Ce qui ne permet donc pas d’en affirmer à cet instant du discours avec certitude le caractère ostentatoire.

 

Quelques définitions

 

Acquiescement   nom masculin

                           sens                 consentement.

                           synonymes       acceptation, accord, adhésion, agrément, approbation, assentiment, autorisation, consentement, permission.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ostensible           adjectif des deux genres.

                           sens                 - que l'on peut voir, constater, évident.  

                                                   - ou, plus spécifiquement, que l’on ne cache pas, qui est fait dans l’intention d’être vu

                                                   Dans le domaine de la diplomatie, ostensible désigne tout ce peut être montré, officiel, public. Ainsi, une lettre ostensible est une lettre ouverte.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Inopiné               adjectif

                           sens                 inattendu

                           synonyme         imprévu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

périphérie           nom féminin

                           sens                 ensemble des quartiers éloignés du centre ville.

                           synonyme         banlieue, pourtour. lisière

 

 

une nouvelle forme du DES-ESPOIR dû

à une conception du droit à la différence ?

 

ou à un usage du droit à l’indifférence…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

CN 17/03/2011 18:45



Cette affaire d'antenne me fait penser aux cuves d'eau soit disant pompée dans la Lys mais juste au dessus du forage.


Du bruit pendant un moment et après on laisse tomber et ça se fait quand même avec la bénédiction de tous les élus (droite et gauche réunis).


Pas de vrai résistance tout juste des aboiements.


noir c'est noir il n'y a plus d'espoir !


Tremblement de terre: il y a eu un déplacement dans le temps et dans l'espace à Beuvry on a l'impression de se retrouver dans l'Allier en 70 ans plus tôt.



Angie91 01/03/2011 01:33



Vous en avez des distractions chez vous!!! Lol!! Nous on a même pas eu le droit de jouer!! Ils ont posé le pylone et ses antennes, en douce... caché par des arbres... Pas très loin d'un
cimetière, d'une école et d'une résidence assez importante... Bon... Tu me diras pour le cimetière... les occupants en risquent pas grand chose! mais pour les autres... Bisous!!!



RONIN 28/02/2011 09:11



@ dernier commentaire


Le problème réside avant tout le cadastre pour la construction de logements qui detruit nos campagnes au risque que la France va devoir importer brutalement fruits et legumes
arrets de mort de la profession " paysanne ".


Construire bâtir ils n'ont que ça à la bouche mais rénover recycler des anciens logements pour en faire des abitacles sociaux qui épargneront nos campagnes.


ils ne connaissent pas !!


On se retrouve donc avec des pollutions radio se repercutant sur la santé à cause d'antenne placée sur des zones où à proximité de zones d'habitations déclarée par la communauté ou la
commune concernée .


Qui dit nouveaux logements à hausse d'enfants donc à proximité d'antennes.


 


On a encore  ici la conséquence de la politique désastreuses de nos élus qui prétendent le contraire pour avoir du pouvoir et fortune.


Gouverner c'est prévoir et non créer des petites fêtes sur le compte des contribuables pour dorer son blason politique !!!


 



Pugwash 28/02/2011 02:49



Artois-Comm aurait déjà trop investi


dans des antennes pour reculer ?


 


Bolloré Télécom, propriétaire d'une licence d'exploitation régionale dans le Nord de la France aurait décidé de
couper le WiMAX aux habitants des environs de Béthune.

Les difficultés rencontrées dans l'exploitation de la technologie WiMAX ne sont pas nouvelles. En effet, bien que la filiale télécommunications du groupe Bolloré n'ait pas hésité à investir 78 millions d'euros dans le WiMAX pour acquérir des licences, cette technologie sans fil peine à convaincre les
investisseurs.


 


Au mois d'avril, l'ARCEP publiait un rapport accablant pour les
différents opérateurs propriétaires de licences d'exploitation. Le régulateur national a ainsi mis à jour l'écart entre le nombre de sites effectifs et les obligations fixées aux opérateurs.

Voilà donc pourquoi Bolloré Télécom, propriétaire du réseau et de la licence d'exploitation sur la communauté d'agglomération ArtoisComm, aurait décidé de couper le WiMAX.



Les causes de ce retrait seraient floues pour les élus de la communauté d'agglomération qui a financé en partie les équipements WiMAX.


Donc :


 


1-      Nous apprenons :


 


         a-   que l’opérateur a déjà payé 78 millions d’euros pour les licences WiMAX et qu’il va devoir encore dépenser pour les installations,


         b-   qu’Artois-Comm a décidé de se lancer dans le WiMAX et a financé des équipements, dont les antennes finales,


         c-   que les opérateurs souhaitent se retirer de cette affaire à la vue des problèmes techniques et financiers qu’ils rencontrent ici comme
ailleurs,


         d-   que l’ARCEP commence à rappeler aux opérateurs leurs obligations de couverture dans tous les standards,


         e-   qu’Artois-Comm n’a aucune envie d’abandonner l’affaire car des sommes ont déjà été investies sans que cela soit connu de tous,


         f-    qu’Artois-Comm doit donc soutenir les opérateurs dans leurs efforts financiers d’installation d’antennes en les aidant à trouver des
sites,


         g-   que par endroit, il va falloir montrer l’exemple…


 


2-      Ce qui permettrait de croire qu’une
vice-présidente d’Artois-Comm ne peut désavouer ses collègues et refuser d’aider un opérateur à trouver un terrain où mettre son antenne. Au moindre coût si possible !



Jean-Pierre 26/02/2011 20:20



ça fait des mois qu'on vous prend pour des cons et qu'on va continuer !


élus pour 6 ans alors on ne va pas se géner.


 


on est même payé pour le faire !


 


 



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément