Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 00:25

Bla bla bla…

 

 

Les dernières annonces faites par la municipalité étaient surtout faites pour calmer les ardeurs de l’opposition élue et lui laisser terminer un repos bien commencé.

 

Faudrait pas réveiller un volcan local en ce moment et laisser le ciel beuvrygeois s’assombrir au point de freiner l’installation de transports… aériens ou souterrains,  ferroviaires ou aquatiques.

 

Enfin, il y a plusieurs types de volcans. Mais pas six en tous cas. Et les éruptions sont si rares !

 

Pourquoi ? Et bien parce que si dans les grandes villes ça augmente avec bravitude et franchitude, ça ne tardera pas dans les villes moyennes par similitude. Et toc !

 

Nous avions cru comprendre un sous-entendu de la municipalité en ce sens en fin de séance de conseil…

 

http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/04/19/les-impots-locaux-en-hausse-dans-les-grandes-villes_1335634_3234.html

 

Dans le détail, près des deux-tiers des villes (63%) ont choisi de relever leurs taux.

 

Les taux de fiscalité votés en 2010 sur les impôts des ménages par les grandes villes seraient en hausse de 2,8 %, selon une étude sur la gestion des villes pour Les Echos.

 

Dans son dossier "spécial impôts" le magazine Capital, révèle que les taxes des collectivités locales ont flambé de 33% en 10 ans.

Si bien que, désormais, les Français consacrent entre 11 et 32 jours de leurs revenus pour régler cette facture.

Plus précisément, en 2009, les Français ont en moyenne versé l'équivalent de 21 jours de revenu pour payer leurs impôts locaux.

 

Le montant de la taxe d'habitation va augmenter d'au moins 2 % dans la moitié des agglomérations de plus de 100 000 habitants.

Une hausse que révèle l'analyse des taux de fiscalité 2010 votés dans les 41 plus grandes villes, au niveau communal et départemental.

La taxe sur le foncier bâti n'est pas en reste : les propriétaires connaîtront une hausse médiane de 2,3 %.

 

"Nous sommes encore dans la période du début du mandat municipal, celle pendant laquelle les nouvelles équipes ont tendance à augmenter les impôts en sachant que le moment de les tempérer viendra vers 2012-2013 ", observe Olivier Régis

 

Donc on remarque bien plusieurs facteurs qui expliquent deux années consécutives de hausse soutenue de la fiscalité locale.

 

La première est politique et traditionnelle. Les municipalité nouvellement élues profitent de leur première année de mandat - les maires ont été élus en 2008- pour faire grimper les impôts locaux puis les tempérer ensuite à l'approche des échéances suivantes.

Les deux autres sont économiques.

La réduction des dotations financières de l'Etat, auquel s'ajoute la crise et l'accroissement des demandes sociales poussent tout d'abord les élus à anticiper les difficultés futures et donc à faire des réserves.

Ensuite, la crise immobilière a plombé les finances des villes. La baisse du nombre de transactions entraîne corollairement celle du montant des droits de mutation récoltés par les notaires et dont 22% sont normalement reversés aux communes.

 

 

Les Echos soulignent qu'en dépit de taux d'imposition inchangés dans près de la moitié des grandes villes les contribuables verront leur cotisation augmenter d'au moins 1,2 %.

 

Ce paradoxe s'explique par le taux de majoration des bases des impôts locaux voté dans la loi de finances 2010, auquel s'ajoutent les hausses décidées par les départements (+ 2,5 % en moyenne), sur la part d'impôts ménages qu'ils perçoivent.

 

Et ce mouvement de hausse perdurera au moins jusqu'en 2013 et l'approche des élections municipales l'année suivante… Vous comprenez pourquoi.

 

Les impôts n'augmentent pas partout dans les mêmes proportions.

 

A Lille, la Taxe d'habitation atteint 901 euros (dont part communale 675 euros), soit + 2,4% par rapport à 2009. La Taxe sur le foncier bâti atteint 548 euros (dont part communale : 309 euros), soit +1,2%.

 

Du côté des départements, les hausses d'impôts se portent à 6,2% en moyenne en métropole et à 9,1% pour l'outre-mer.

 

Les plus fortes augmentations ont été relevées dans :

1er  les Hautes-Alpes           +30%

2e  le Nord                            +17,6%

3e  le Cher                             +16,9%

4e  l'Ain                                  +15%

5e  les Alpes-Maritimes       +14,9%

6e  le Lot-et-Garonne           +14,8%

7e  la Seine-Maritime          +14,7%

8e  la Somme                        +12,8%

9e  l'Indre-et-Loire                +12%

 

Comme nous sommes dénoncés comme des ignorants qui tirent leurs informations de l’eau absolument pas polluée du canal mais assez trouble pour ne rien y comprendre, voici des extraits des pages :

 

http://www.lesechos.fr/pop.htm?/medias/2010/0419/020485435528_web.jpg

 

http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/10/21/des-hausses-d-impots-locaux-aux-limites-de-l-acceptable_1257019_3234.html#ens_id=1257044

 

J'habite une ville de la métropole lilloise qui fait beaucoup pour redorer son image. Mais cela a un coût : la taxe foncière a augmenté de 8 %. Je trouve qu'elle est très élevée car nous, les classes moyennes, payons pour les nombreuses personnes qui sont exonérées de taxe foncière du fait de leurs faibles revenus. Quant à la taxe d'habitation, comme j'ai eu le malheur cette année de franchir un palier fiscal (j'ai gagné 500 euros de plus par mois) et que je ne bénéficie plus d'un abattement, elle a été multipliée par quatre. En clair, je dépense deux mois de salaire net pour payer mes impôts locaux. Conséquence, j'envisage de quitter ma ville.

 

ALORS ON EN RECAUSERA DANS UN AN !

 

ÇA C’EST BIEN VRAI, ÇA !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Michel 21/04/2010 18:03


Je me suis souvent demandé à quoi sert cette association d'anciens prétendnats à la mairie car sur le site ça ne bouge pas beaucoup. Apparements ils n'aiment pas la critique car à chaque fois que
des personnes mettent des messages pour réclamer plus d'action ils répondent sur la défensive comme encore cette fois sur ce site ou ils expliquent qu'ils font des marchés aux puces pour
rassembler. Mais comme on les voit jamais dans les fêtes des autres associations tout ça n'est pas très sérieux; comment ils vont rassembler les gens si eux ne vont pas aux autres fêtes.


Groucho 21/04/2010 00:31



Chère Ségo, et ça me fait tout chose de dire ces mots...


 


J'ignore qui sont ces personnes, on ne les voit nulle part, on ne les entend pas, elles ne font aucune revendication.


C'est une sorte de comités de quartiers de seconde main.


On en voit quelques uns des fois dans le journal, et c'est tout.



CN 20/04/2010 21:32


J'ai eu peur d'être la seule personne à avoir remarqué que ceux qui disent travailler pour Beuvry organisent des fêtes plutôt que de s'intéresser aux forages ou aux problèmes dans les écoles .


Ségolitude 20/04/2010 19:37



Question à Groucho :


Pour le groupe dont on a parlé dans le journal: faites vous alusion à ceux qui préfèrent organiser des marchés aux puces plutôt que de défendre les intérêts des Beuvrygeois? Ils veulent
concurencer le comité des fêtes du balon? Il y a du boulot!


 



DEREGNAUCOURT Denis 20/04/2010 17:15



Je me suis pareil de recreer une véritable cohalition.


MAis qui comme vous dîtes ?


Qui veut aller sur le terrain sans arrêt par exemple pour distribuer " la bonne parole "


Beaucoup veulent résister en étant assis derrière un fauteuil et envoyer ceux " d'en bas " au terrain.


Pour la situation actuelle Beuvry est un panier de crabes.


Le bon sens avec ce qui nous attends pour la France entière à l'avenir surtout avec la montée du chômage et donc de perte d'aides économiques déjà à present.


il faut une véritable cohalition par actes et nonde blah blah publicitaire.


Je me fous que l'on soit de droite gauche la plupart du temps ces la meme enseigne avec des slogans differents


il faut penser qu il faut de vraie personnes dévouées sur le terrain.


Espèce très rares de nos jours où l'on a plus de grandes gueules peu courageuses et voulant avoir les gains.


je en sais pas pour le moment je crois que c'est impossible plus les risques augmenteront surtout dans 4 ans et les bombes à retardements financières qui sont latentes .


les gens vont vouloir jouer d'abord pour leur compte le reste ancienne.


comportement naturel soit mais ces personnes n'ont pas à figurer dans une liste quelconque pour hypothétiquement défendre les administrés.


peut être suis je trop fatigué c'est jours ci ?


Mais je vois très mal l'avenir.


exemple :


Dans la ville  très endettées par une certaine cosa nostra où mes collègues font une vériable opposition .


 la municipalité élue grâce aux médias qui devait remonter cette commune, en promettant tout, ne change rien à la situation locale  .


Pire ils se sont augmenté en indemnités tout en augmentant les impôts !!!


C'est une Alliance ripoublicaine



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément