Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 13:48

 

 

C.O.N.

 

 

Le mot jouirait d'une grande popularité et d'une utilisation courante en général (Rita Mitsouko) mais aussi en particulier quand on en cherche en Indochine ou à Beuvry….

 

 

 

Cet article nous a été dicté par des propos que nous ont tenus des personnes introduites dans des milieux autorisés à la suite d’une lecture rapide qu’elles auraient faite de productions précédentes.

 

Nous rappelons qu’une lecture rapide peut se révéler handicapante pour une bonne compréhension des problèmes soulevés et en dénaturer celui du texte. Et comme chacun sait, le handicap est peu considéré à Beuvry sauf lors de certains paris.

 

Nous commémorons ici en passant à notre façon le 8 septembre : Journée Internationale de l'alphabétisation.

 

Voir à l’adresse suivante pour se rappeler de la chose :

http://aujourdhui.over-blog.fr/article-8-septembre-journee-internationale-de-l-alphabetisation-83640484.html

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

-           

Vous l’avez aussi déjà entendu ce mot… Sans forcément, comme nous, comprendre pourquoi il était utilisé, connaissant les personnes par qui il l’était que cela vienne de l’étage ou du parterre fleuri. Jusque là, ça va, tout le monde suit ?

 

Mais qu’est-ce qu’un con pourriez-vous penser primairement sinon une personne dont on se moquerait et dont on veut surtout se différencier et faire reconnaître la différence !

 

Pas besoin de fleurir un balcon pour comprendre.

 

Et pour bien recadrer notre histoire, merci Wikipédia sans qui nous n’aurions pas tout bien compris…

 

A méditer après avoir recopié, mais sans aucune faute :

 

Parfois, les cons sont utiles. Ils mettent en valeur !

 

 Jean-François Deniau

 

« Con » est un substantif trivial qui désigne à l’origine le sexe de la femme.

Au sens figuré, le terme « con » est aussi un terme vulgaire lorsque, employé comme insulte en français, il désigne une personne stupide, naïve ou désagréable, de même que ses dérivés vaseux à la base : « connard » et « connasse ».

 

 

 

Con a aussi un emploi impersonnel, souvent dépréciatif. Le mot « connerie » est formé sur le mot « con ». C’est d’ailleurs ce mot féminin qui devrait être souvent employé par pack de six au milieu des interrogations qui ne sont hélas jamais posées face à la majorité des affirmations affichées ou publiées. 

  

Il faut comprendre que depuis un certain temps l’usage du mot con n’est plus réservé à la désignation d’une personne de genre féminin selon son étymologie mais qu’il pourrait s’appliquer aussi au genre qui s’oppose ou le prétend…  

 

 Donc sans parti pris.

 

A méditer après avoir recopié, mais sans aucune faute :

 

-            À quoi je le reconnaîtrai ?

-            Un beau brun avec des petites bacchantes, grand, l'air con.

-            Ça court les rues les grands cons.

-            Oui mais, celui-là, c'est un gabarit exceptionnel. Si la connerie se mesurait, il servirait de mètre étalon, il serait à Sèvres

 

Michel Audiard

Le Cave se rebiffe, film de Gilles Grangier (1961)

 

Si en Castillan, coño (« con »), est moins vulgaire que le mot français , en Portugais, cona est utilisé comme insulte quand il est adressé à une femme aux habitudes douteuses, et/ou, à l'intelligence assez limitée.

 

Si vers le XIXe siècle, le terme français prend un sens figuré injurieux, il se met en place dans une construction adjectivale.

 

Pour les personnes que nous avions rencontrées et qui regrettaient que nous ne soyons pas vulgaires, nous rappelons que ce blog est destiné à la vulgarisation, sans plus.

 

A méditer après avoir recopié, mais sans aucune faute :

 

Si un con admet qu'il est con, c’est qu'il ne l'est pas vraiment.

Or s'il ne l'est pas, et qu'il admet qu'il l'est, c'est qu'il est con quand même.

 

Carali

Le Petit Psikopat Illustré

 

Quant aux dérivés :

1-     Déconner avait jusqu'à la fin du XIXe siècle le sens premier de « se retirer », sens qu'il a complètement perdu aujourd’hui.

Ainsi et toujours assis, c’est ainsi qu’il pourrait être pourtant compris et employé pour désigner son opposition aux propositions dans Beuvry. Ceci par l’expression : « Faut pas déconner » ou « Faut arrêter de déconner ».

 

2-     Enconner, son contraire, il est aujourd’hui pratiquement désuet et réservé à la littérature érotique, dite « rose ».

Ainsi et toujours assis, c’est ainsi qu’il pourrait être pourtant compris et employé pour désigner son manque d’opposition aux propositions dans Beuvry. Ceci par l’expression : « Ah, les en…» ou « Quelle bande d’en…».

 

« Connard » est formé par suffixation avec l’affixe péjoratif -ard mais il est possible que le mot ait été influencé par « cornard » ; il n'a, lui, qu'un sens uniquement figuré. « Conneau » et ses variantes graphiques « connaud » et « connot », synonymes de « connard », sont devenus obsolètes au cours du XXe siècle. Mais en certains lieux, aujourd’hui il s’utilise dans la joie.

 

« Connasse », en revanche, désignait au départ et jusqu'au XXe siècle une dame vivant au bord de l’eau plutôt inexperte. Son sens figuré de femme sotte est attesté dès le XIXe siècle sans se démentir depuis en l’espèce.

 

Les autres dérivés modernes, utilisés dans le sens figuré uniquement sont :

                  a-   « déconnage » et « déconne » pour l'action de débiter ou faire des sottises,

                  b-   « déconneur » pour celui qui aime à les dire ou à les faire,

                  c-   « connement » en tant qu'adverbe,

                  d-   « connerie » pour chose stupide ou sans intérêt.

 

A méditer après avoir recopié, mais sans aucune faute :

 

Quand vous citez un texte con, n'oubliez pas le contexte

 

Jacques Prévert

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pugwash 12/10/2011 08:48



Oups !


 


Bon, allez, étant donné le peu de personne qui se sont inquiétées du profond et éternel silence de ce qui s’auto-proclame
« opposition élue » et donc « seule représentative », accepteriez vous un partage ?


 


500 chacun ??????


 


Pour un pack de six, ça fait quand même encore une bonne promotion pourtant non méritée…



Sisyphe 11/10/2011 23:27



Mais heu ! Vous m'avez piqué mon jeu de mot laid pour les gens bêtes !


Votre compteur et votre article de début d'année sur l'anniversaire d'une disparition m'on largement inspiré mon blog de l'absurde !





Dès que j'ai fini ça, je vous explique !



Pugwash 11/10/2011 20:01



Ha la la,


 


Hélas, les préparatifs d’un anniversaire, d’une commémoration incontournable nous prend beaucoup de temps et nous a fait mettre
sur pause ce blog.


 


Mais soyez patient(e)s et indulgent(e)s encore quelques jours…


 


Nous mettrons dans le 1000…



Sisyphe 11/10/2011 18:45



Je me demandais ce que vous êtiez devenu !


Voilà qui est bien remonté !






Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément