Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 12:17

01.jpg

 

 

Nous avons retrouvé un « vieil » article de 2004 que nous avions égaré dans les piles de documentations que nous archivons d’habitude soigneusement sur les divers sujets qui interpellent sur le territoire de Beuvry (pour rappel :le code est 62660, voir http://beuvry.unblog.fr/ pour de plus amples détails bien formulés ).

 

Nous vous en livrons ici la teneur, petite brèche dans un mur sourd sur lequel bien des élu(e)s pensaient pouvoir s’appuyer pour mieux asseoir leurs choix de politique sociale dont la couleur ici pâlit encore un peu plus.

 

Ceci afin d’apporter un autre éclairage aux arguments qui pourraient être opposés aux citoyen(ne)s d’une commune qui souhaitent simplement quelques informations légales et éclaircissements avant tout comme ils y ont droit et qui leur a été promis à plusieurs reprises. Non, ceci n’est pas une autre histoire…

 

 En parlant d'informations, nous rappelons la réunion publique organisée par des citoyen(ne)s  à qui aussi on n'a pas fourni jusqu'à présent les informations claires et précises qui leur sont dues ce lundi 20 septembre à 18h00 salle du tir au Préolan

 

Seule la mise en forme a été modifiée afin d’améliorer sa lisibilité. Ceci afin d’éviter les dernières polémiques lancées à notre encontre…

 

Cette fois-ci, nous gardons l’adresse de cet article afin de permettre aux personnes mieux informées car bien introduites dans les milieux autorisés d’en faire la recherche et ainsi vérifier ce qui s’affiche en dessous…  Et paf !

 

Mais nous la communiquerons sur simple demande…

 

 

 

Santé et téléphonie mobile:

entre "doute raisonnable" et "risques certains"

  

 

Après la publication du livre

«Votre GSM, votre santé: on vous ment!»

rédigé par des scientifiques,

l'Agence française de sécurité sanitaire précise

qu’elle a toujours évoquée l’hypothèse d’un "doute raisonnable".

 

Malgré l’absence de preuves, selon elle.

 

 

Les propos d'experts français affirmant qu'il n'y a aucun risque sanitaire avéré à utiliser un téléphone cellulaire se font plus nuancés.

 

Ainsi, l'Agence française de sécurité sanitaire environnementale (Afsse), qui a publié en 2003 un rapport plutôt rassurant sur la question, clarifie son discours. 

 

Elle le fait suite à une campagne médiatique menée par les auteurs d'un livre blanc sur «les incidences du téléphone mobile et des antennes-relais sur la santé». Paru le 22 janvier, il est intitulé "Votre GSM, votre santé: on vous ment!".

 

«Il convient (...) de préciser que l'affirmation selon laquelle les trois récents rapports d'expertise français - respectivement en 2001 (le groupe d'experts présidé par D. Zmirou), celui de l'OPECST et celui de l'Afsse en 2003 - avaient conclu à l'absence de risque lors de l'utilisation d'un téléphone mobile n'est pas conforme à la réalité», indique l’organisme dans un communiqué.

 

 

«Dans ces rapports, a été évoquée

l'hypothèse d'un "doute raisonnable".»

 

 

Ces propos de l'Afsse ont été salués par les auteurs du livre, quatre scientifiques (un docteur ès sciences, un docteur en pharmacie, un physicien et un physiologue) ouvertement sceptiques quant à l'innocuité des ondes radio sur la santé. «Nous sommes heureux de constater que les représentants de l'Afsse reconnaissent la présence de risque lors de l'utilisation d'un téléphone mobile. C'est donc maintenant au gouvernement de prendre clairement ses responsabilités dans ce domaine», indiquent-ils dans un communiqué.

 

Des oppositions sur les risques avérés demeurent

 

Reste que sur les preuves, l'Afsse et les auteurs du livre s'opposent.

 

L'organisme estime toujours qu'au-delà de ce "doute raisonnable", il n'y a aucun argument scientifique prouvant l'existence de dangers réels.

 

Le seul risque connu à ce jour serait uniquement celui «des accidents de la circulation, par le défaut de vigilance des conducteurs ou des piétons qu'il entraîne».

 

Au contraire, rétorquent les auteurs du livre dans leur accroche résumée au dos de l'ouvrage: «Les études épidémiologiques menées un peu partout dans le monde révèlent clairement l'étiologie (étude des causes des maladies, Ndlr) des nombreux malaises ressentis par les utilisateurs de téléphones portables et les riverains d'antennes relais (insomnies, troubles cardiaques, hypertension, céphalées...), ainsi que l'existence possible d'un lien entre cette exposition et des pathologies lourdes telles des maladies neurodégénératives, certaines formes de cancer...».

 

En attendant un consensus scientifique, l'Afsse comme les auteurs du livre recommandent tout deux d'adopter le principe de précaution. «[Il faut ] une utilisation raisonnée du téléphone mobile, avec oreillette en cas de médiocre réception, de manière à réduire le niveau d'exposition des utilisateurs de mobile, dans le cadre d'une attitude de précaution», conclut l'Afsse.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Albert 02/06/2011 18:47



Quelles nouvelles de l'antenne ?


Les justiciers poétes de Beuvry ont une réponse ?



Pugwash 06/02/2011 19:39



Pas d’inquiétude ?


 


Nous cumulons
les informations vérifiables pour construire un dossier
valide au cas où enfin on oserait mettre en place une véritable réunion publique où les
choix se montreraient publiquement grâce à des arguments…


 


Mais quand même !


 


L’antenne se met en
place petit à petit faute de prise
de position claire de la municipalité, sauf pour ce qui est d’utiliser des formules sans
les comprendre.


 


Il semble qu’à Beuvry tout soit
rose donc pas besoin d’appliquer le moindre principe de précaution.


 


Ce qui est le
bouquet !


(Notez que là, il faut faire un vœu car c’est de l’humour !)


 


Un collectif beuvrygeois a bon espoir…



RONIN 06/02/2011 19:07



on peut resoudre le probleme en frappant là où ça fait mal.


le lobbyisme économique SFR


Metons tous une bannière sur nos blogs " non à l'antenne SFR proche des écoles " au bout de quelques mois SFR devrait se rendre compte de la mauvaise publicité pour son entreprise de service de
communication.


Comme j'ai dit sur mon tract , il est souhaitable que l'on trouve un terrain d'entente



Sisyphe 06/02/2011 18:04



Pas de nouvelles de l'antenne ?


C'est peut-être tombé à l'eau ?


Dans l'eau de la piscine .....



Sylvie 23/09/2010 21:19



La municipalité de Beuvry n'a jamais entendu parler de gliomes dans les écoles où il y a une antenne de téléphone portables ?


Elle ne connaît pas le village de Ruitz ?


 


Depuis un certain temps, on peut observer une multiplication des actions en justice contre les antennes relais. Ainsi, des tribunaux ont exigé le
démontage de certaines antennes relais pour SFR ou encore Bouygues Telecom qui a été condamné en 2008 à démolir une antenne-relais à Tassin-la-Demi-Lune, la condamnation est confirmée en appel
le 4 février 2009.


 


Un jugement du tribunal d'Angers du jeudi 5 mars 2009 a interdit à Orange d'installer une antenne-relais sur le clocher de l'église de Notre-Dame-d'Allençon dans le Maine-et-Loire.


 


Dans chacune de ces affaires, on observe que les tribunaux se sont toujours appuyés sur le principe de précaution en rappelant aux opérateurs
qu’ils n’étaient pas capables de montrer l’absence de danger, et par conséquent, ils se sont décidés par rapport à cette incertitude.


 


Qu'on se le dise !



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément