Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 18:23

01.jpg

 

RIEN  ?

RIEN  !

ENCORE   RIEN !

TOUJOURS  RIEN  !

 

Votre sœur Anne, en un mot comme en six vous l’affirme ?

 

C’est la calme plat sur les canaux ?

 

Il faudrait vérifier les branchements et les micros…

 

On ne sait jamais !

 

Si encore vous aviez choisi de passer quelques soirées par an à faire de l’opposition active, vous n’auriez pas encore pensé à toutes ces choses que vous pourriez faire au lieu de vivre ces heures tardives assis sur une chaise numérotée entre 23 et 29 au lieu d’un fauteuil avec accoudoirs numéroté entre 1 et 6

 

C’est vrai quoi, vous voilà à moitié assoupi par le ron-ron incompréhensible du voisinage comme une vulgaire tranche de jambon à rêver d’un monde meilleur ?

 

Quels sont les numéros sortis au loto déjà ?

 

 

 

Certains peuvent répondre à cette questionnitude opposiborationnelle : Ceux qui ne dorment pas !

L’insomnie s’est lentement incrustée dans leurs vies, ils ont :

                  -     tant de dossiers à traiter et à constituer, en prévision de…

                  -     tant de personnes à rencontrer, qui attendent depuis pas mal de temps,

                  -     tant d’unions à constituer, mais des vraies, pas des fantômatiques,

                  -     tant de réunions à animer, même sans micro ni presse à côté,

                  -     et on en passe et des meilleures ces jours-ci…

 

Mais au lieu de le vivre comme un fléau, ils ont décrété que ça pouvait être une manière de vivre et de servir. Les autres. Donc à quelque chose.

Alors quand le sommeil se fait désirer comme votre commande dans un restaurant un samedi soir 20h00, ou pire encore comme un soupçon de réveil d’opposition,  il y a toujours des petites occupations incontournables qui, d’un coup, prennent tout leur intérêt.

Qu’on le veuille ou non, on n’y échappe pas.

 

1.   Vous êtes atteint d’une énergie extraordinaire : même si le mieux que vous puissiez faire consiste à voter à chaque fois pour et à féliciter pour leurs initiatives les personnes que vous critiquiez il y a encore quelques temps, il vaut mieux prendre ça pour une forme de courage dans la fuite en avant !

 

2.   Vous regardez des rediffs d’émissions hautement intellectuelles : « Confessions intimes », « Morandini » ou « Secret Story ». L’actualité médiatique et politique, bref ce qui compte pour discuter à la buvette n’a plus de secrets pour vous et vous savez si Sylvain, fan de body building, a réussi à enfin atteindre son rêve. Vous êtes heureux de ne pas avoir dormi mais d’avoir fait juste semblant. Un pro en somme !.

 

3.   Vous connaissez Youtube sur le bout des doigts : tôt ou tard, on est tous confronté à la fatalité. On écoute Patrick Sébastien, les cris d’un afficionado du single malt sous 40° qui voit dans son verre se redessiner l’urbanisation galopante avec de la glace. Et il arrive même qu’on rigole en plus. Pas toujours les mêmes, ni au mêmes moments, ni pour les mêmes raisons…

 

4.   Vous avez enfin l’occasion de lire les grands classiques de la littérature qu’on vous avait offert à votre communion : mais au final avec un compte-rendu de commission même édulcoré on s’y ennuie parfois encore plus. Ça peut devenir un long moment de silence à la mime Marceau, et on prend le risque de s’endormir. Alors on finit par se dire que la télé, c’est pas si mal.

 

5.   Vous discutez avec n’importe qui par sms : celui qui ne dort pas quoi. Des commentaires qui dépassent rarement 2 mots. « Ca va ? », « -oui », « -tu dors ? », « -non ». Clair, net et précis. Tout à fait votre type au fond ! Et faut bien passer le temps pendant les réunions…

 

6.   Vous explorez les bas-fonds d’internet : oui, il y a bien pire que Youtube, vous l’avez testé. Il y a les blogs qui relatent ce qui se passe autour, dans le coin, la région, avec des arguments vérifiables… Mais on se rend bien compte qu’il n’y a pas pas grand chose à y gagner, leurs lecteurs savent déjà ce qu’il y a à savoir ar on ne vous a pas attendu. Pensez donc, depuis le temps…

 

7.   Vous achetez en ligne des trucs inutiles :

      «Apprendre le tibétain facilement »,

      «Savoir porter des charentaises avec élégance en société pour tous »,

      « L’extraordinaire découverte d’un historien sur l’évolution de la culture de l’endive dans l’Artois et les Flandres »,

       « Comment faire coïncider ses désirs et ses engagements »

      « Les primaires en toute quiétude »,

      « Six régimes à base de lentilles »,

      « Comment se contredire sans se désavouer »

      « Mentir ou ne rien dire ? »

      « L’art du crochet dans la région »,

      « Le tramway sans problème »,

      « La chimie du chlore »,

      « Les bains, petits ou grands »,

      Même si on est conscient que la chance que l’on lise réellement ces livres est assez faible. Voire nulle.

 

8.   Vous essayez (en vain) et à nouveau de dormir : mais soudain, des questions existentielles et métaphysiques vous turlupinent. « La liberté d’expression accordée à l’opposition n’est-elle pas un leurre pour mieux la contrôler ? ». «Suis-je simplement en train de rater ma vie ? », « La lumière s’éteint-elle vraiment quand on referme la porte du frigo ? », « Ai-je bien coupé le gaz sous la cocotte-minute avant de venir ? ». Comme vous savez que vous risquer de ne jamais avoir la réponse, et que ça vous perturbe, vous retournez sur internet voir les derniers articles des blogs qui parlent de tout et de rien. Comme ici.

9.   Vous passez un chouette « after » style troisième mi-temps  : et ça, pour finir la soirée c’est utile. Non ? Là au moins on entend le son de votre voix.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sisyphe 09/06/2011 18:10



Nouveau panneau inventé pour Beuvry






Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément