Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 02:22

 

Il semblerait que des personnes de Beuvry (62660) aient entendu des voix célestes leur parler de programmes alternativo-écologiques comme le programme Grid4UE et qu’elles seraient tentées de les écouter.

Normal, l’idée est déjà en phase d’expérimentation dans plusieurs autres régions, alors pourquoi ne pas se servir du copier/coller pour être à la pointe ?

 

Mais nous l’espérons (et l’avons immédiatement effrontément demandé) accompagnées de la musique angélique certifiée de subventions conséquentes mais pas trébuchantes et surtout garanties … Les errements du B.H.N.S. sont encore frais dans les mémoires …

 

Voilà qui promet encore du vocabulaire. Non, ne faites pas les gros yeux mais gardez-les pour ces personnes qui vous prennent pour des illettré(e)s et vous font tout gober sans expliquer …

 

C’est le programme soufflé d’une idée complémentaire à celle d’installer des panneaux photovoltaïques producteurs d’électricité sur une friche à réhabiliter.

Nouveau changement imaginé dans un package de projets à subventionner pour redorer l’image de la commune et illuminer son blason …

 

Sauf que …

 

 

Sauf qu’entre vouloir et pouvoir, il y a plusieurs mondes. Et que nous sommes retournés chercher dans nos archives pour voir de quoi il en retrournait.

 

Parce qu'on aimerait bien donner envie un jour à quelques compatriotes, triés sur le volet pour commencer, de prendre part à la réalisation à Beuvry (62660) d'un nouveau projet fédérateur et ambitieux [sic] de quartier solaire intelligent, système électrique du futur, intégrant harmonieusement une forte proportion de production d’électricité photovoltaïque locale, des unités de stockage d’énergie et des équipements électriques communicants dans les foyers volontaires.

 

Waouh, les dépliants publicitaires se préparent !

Sources d’inspiration (attention, US English, Yes madame ! ) :

http://energy.gov/sites/prod/files/oeprod/DocumentsandMedia/DOE_SG_Book_Single_Pages%281%29.pdf

 

Et en V.F. :

http://smartgridsfrance.fr/

 

Tout cela en présentant la chose sous l’idée d’offrir [sic] aux usagers l’opportunité de gérer leur poste énergie en les transformant de consommateurs en véritables consomm’acteurs [re-sic].


L’idée née sur un nuage d’altitude n’est pas si saugrenue que cela puisqu’elle pourrait se développer sous un label de P.I.A. pour Programme d’Investissements d’Avenir (*), s’appuyant sur des technologies innovantes, dont le fameux compteur communicant Linky que l’on grefferait sur les infrastructures électriques existantes pour tester l’ensemble du concept de réseau électrique intelligent SmartGrid (*)

 

(*)      La dénomination qu’elle soit SGDG, SGDRég, SGDDép, SGDArtComm, ou SGDBeu et ses contenus exacts restant à définir et à présenter peut-être publiquement.

 

Les évolutions incontrôlables de la demande énergétique et les problèmes de modernisation du système électrique ont conduit à privilégier le déploiement des technologies de Smart grids plutôt que le remplacement et le renforcement massif des réseaux.

 

Source : http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=definition-smart-grids

 

Qui plus est, comme les voix célestes l’ont déclaré : cette intégration de nouvelles technologies de l’information et de la communication dans ces réseaux les rendra communicants et permettra de prendre en compte les actions des acteurs du système électrique, tout en assurant une livraison d’électricité plus efficace, économiquement viable et normalement sûre.

 

Le système électrique pourra être piloté de manière plus flexible, au plus près, pour gérer les contraintes telles que l’intermittence des énergies renouvelables.

 

L’idée sous-jascente est que ces contraintes pourraient avoir pour effet de faire évoluer le système actuel, où l’équilibre en temps réel est assuré en adaptant la production à la consommation au coup par coup, vers un système où l’ajustement se ferait davantage par une demande responsabilisée, faisant ainsi du consommateur un véritable acteur.


Ce projet ambitionnerait d’abord de créer localement une vitrine technologique et un site pilote dans le domaine de la gestion intelligente et durable de l’environnement, pilote à l’image de ce qui a été commencé avec le B.H.N.S.

Et donc qui complèterait un programme plus vaste d’urbanisation en y intégrant la problématique énergétique en la colorant d’une touche ponctuelle d’une teinte verdâtre dans le périmètre d’une métropole en cours d’élaboration.

 

Un tel projet viserait à tester le smart grid dans toutes ses dimensions :

                  1-   utilisation des énergies renouvelables, le solaire en l’occurrence,

                  2-   stockage,

                  3-   effacement de charge et réinjection d’énergies.

 

Bien évidemment cela aurait la particularité d’utiliser des batteries à forte capacité (On envisagerait entre 100 KW et 1 MW) pour être à même de stocker l’énergie produite par les panneaux solaires (On pourrait aller jusqu’à 2 MW) et la réinjecter lors des pics de consommation.

 

Avis aux technicien(ne)s de tous poils et à plume(s) pour développer …

 

Et pour pallier l’intermittence inhérente aux énergies renouvelables, de nombreux foyers seraient associés au projet au travers de diverses aides dans l’acquisition de nouveaux équipements domotiques :

                  -     ballon d’eau chaude intelligent,

                  -     chauffage programmé et piloté à distance …

 

Le tout bien entendu toujours équipé de compteurs Linky permettant à ces foyers de participer à « l’effacement » en cas de surtension. En cas de surtension, l’effacement via Linky ferait mettre hors tension certains équipements, voire basculer sur l’installation personnelle mise en place dans le cadre du programme.

Les foyers retenus pour l’opération seraient donc dotés de capacités de stockage avec des batteries (environ 6KW) reliées à leur installation électrique.

 

En résumé, s’il existe déjà un réseau électrique qui sillonne le pays, fournissant de l'énergie aux villes dénommé "la grille", et il est en place depuis des décennies, le programme smart grid serait chargé de mettre à niveau ce vieux système avec un nouveau plus «intelligent» pendant que l'ancienne grille est toujours en place et active. 

Mais cela rend le processus assez lent, comme ce est le cas avec la plupart des mises à niveau national pour les systèmes critiques.(Rappelez-vous l'analogique au passage de la télévision numérique?)

 

La raison avancée est très simple : le système actuel est en passe d’atteindre ses limites lors d’évènements imprévisibles, et avec SmartGrid l’énergie sera demandée et employée de façon plus responsable.

 

Le SmartGrid sera une sorte de route réservée à deux voies de circulation de l'énergie et de l'information fonctionnant de façon similaire à l'internet, un internet de l'énergie !

 

Et cette rétroaction automatique pourra aider les foyers à économiser l'énergie sans avoir à y penser. Le SmartGrid gérant le tout de manière autonome. 

Le potentiel pour un tel système pourrait devenir important associé à un système de comptage avancé tel que Linky, avec l'analyse en temps réel de la consommation d'énergie …

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Panglos
commenter cet article

Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément