Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 12:29

01.jpg

  

Bla bla bla…

 

Les personnes élues par d’autres personnes elles-mêmes élues, c'est-à-dire pas par les électeurs, ont décidé qu’il fallait un tramway dans les environs…

 

Nous ne parlerons pas des bénéfices qu’offre un tel système dont celui de décider de sa rémunération et de sa vitesse d’augmentation, il suffit pour cela de suivre les informations et de savoir ce qu’est une Cour des Comptes…

 

Pour rappel, ces bénéfices sont cumulables…

 

On se demande dans Beuvry pourquoi toute cette agitation, ce rejet d’un tramway qui va coûter des millions aux contribuables…

 

On s’interroge sur l’étendue et la nécessité des travaux qui vont durer un certain temps…

 

On estime les manques à gagner, pertes d’exploitation, qu’il va falloir compenser…

 

On se demande aussi où les milliers de passagers par jour seront trouvés pour rentabiliser les lignes alors qu’on voit tant de bus vides ou presque sillonner les rues.

 

 

 

Alors, histoire de creuser encore la réflexion,

avant de prendre une décision qui va engager TOUTE la population

et pour de nouveau un certain nombre d’années

nous vous présentons ce qui suit.

 

 

 

 

PROPOSITION

ALTERNATIVE

BEUVRYGEOISE

 

Un autre espoir !

 

 

Et si on regardait du côté des bus au GNV (Gaz Naturel de Ville) ?

 

Pour les avoir essayés, ils sont moins bruyants, ainsi les passagers qui montent et qui descendent sont moins gêné aux arrêts tout comme les piétons qui passent à proximité et les habitants riverains des circuits de transport en commun.

 

La combustion du carburant gaz naturel est plus lente que celle des autres hydrocarbures. Elle permet une réduction significative des vibrations et par conséquent du volume sonore des moteurs. Le niveau de bruit est abaissé d'environ 4 dB (décibels), c'est-à-dire qu’il est divisé par deux par rapport à un moteur diesel.

 

Pour les conducteurs, aucune formation n'est nécessaire et ils trouvent même les nouveaux bus plus souples à conduire et avec moins de vibrations. Et si le bus est équipé d’une boîte de vitesse automatique, le plaisir devient…

 

Le GNV (Gaz Naturel de Ville)  peut provenir de plusieurs sources, dont la fermentation des boues d'épuration ou des déchets. Le GNV constitue donc une réponse potentielle aux problèmes géopolitiques et environnementaux actuels. Ainsi, le GNV pourrait bien être une solution viable à la dépendance pétrolière et au problème d’environnement puisqu’il présente le gros avantage d’être déjà bien implanté en France


En ce qui concerne la pollution, la combustion du Gaz Naturel ne produit ni oxyde de soufre, ni plomb, ni poussières et peu d'oxyde d'azote.

 

De tous les hydrocarbures, le Gaz Naturel est celui qui dégage à la combustion le moins de monoxyde de carbone. Il n'émet ni fumées noires, ni odeurs.


De plus, contrairement aux idées reçues, le GNV (Gaz Naturel de Ville) offre un niveau de sécurité élevé, supérieur aux carburants traditionnels : ceci est du aux caractéristiques propres du gaz naturel et aux conditions de sa mise en oeuvre dans les véhicules.

 

Les bus au gaz naturel ont subi de nombreux tests qui garantissent une grande sécurité : les réservoirs du bus sont implantés en toiture dans un compartiment séparé de l'habitacle des voyageurs.

Le gaz est maintenu dans les réservoirs à une pression de 200 bars. Cette pression est réduite à 10 bars avant l'injection.


A l'achat, un bus GNV coûte en moyenne 38 000 € (250 000 F) de plus que son équivalent diesel (soit 15 % de plus qu'un bus diesel).

 

Toutefois, à partir d'un parc d'une vingtaine de bus, l'économie est d’environ 7 centimes d’euro du km. Le prix du gaz étant dégressif en fonction de la quantité demandée, l’économie peut se calculer et l’amortissement du surcoût initial aussi.

 

Petit outil pour les particuliers (ceux qui calculent et doivent compter avant de dépenser leur propre argent) :

 

http://www.enerest.fr/particuliers/offres_gnv.php

 

Comprendre le Gaz Naturel et le méthane, son principal composant ...

 

Le méthane est un gaz incolore, inodore, largement disponible dans la nature.

C'est le principal composant du gaz naturel, un mélange qui contient plus de 85% de CH4, entre 2 et 8% d’éthane (C2H6), et en très faible quantité d’autres hydrocarbures, tel que le propane (C3H8) et le butane (C4H10).

À température ambiante, le méthane est un gaz moins dense que l'air. Il n'est pas très soluble dans l'eau.

Mais surtout, le méthane est un combustible. Très sûr - car seuls des mélanges d'approximativement 5 à 15% dans l'air sont explosifs - le méthane n'est pas toxique quand il est inhalé.

En revanche, il peut entraîner la suffocation seulement si la concentration d'oxygène inhalé est extrêmement réduite.

En utilisation domestique, le gaz naturel est « odorisé » : des traces de soufre organique malodorant sont ajoutées. Ce composant est ajouté uniquement pour donner une odeur détectable au gaz naturel domestique.

Même dans les domaines industriels et utilitaires, ce principe est retenu pour mettre aisément en évidence une fuite.

 

Récapitulons donc : pour les transports en commun, les avantages sont :

 

                  -     pas de surconsommation au démarrage,

                  -     le confort sonore,

                  -     des gaz d'échappement beaucoup moins nocifs et la faible émission de gaz polluants

                  -     pas de vapeurs d'essence car l'alimentation se fait en circuit étanche

                  -     le carburant peut directement être amené à la station de remplissage par le réseau GDF,

                  -     l’absence de contrainte d’autonomie ou encore l’encombrement des réservoirs,

                  -     bien plus sûr que le GPL car bien plus difficilement inflammable, sa dissipation rapide (il est plus léger que l'air), en cas de fuite, réduit à néant les risques d'explosion.

 

Et ne parlons pas de TOUS les travaux et frais évités…

 

« Mais là, c’est vous qui voyez ! »

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Panglos - dans L'info du jour
commenter cet article

commentaires

Sisyphe 07/02/2011 21:41



Je constate aussi que sur ce blog, on ne se contente pas de critiquer mais on propose des solutions réalistes.


 


Cela change de ceux qui critiquent quand ils sont dans l'opposition et qui ne proposent rien ou qui ne changent rien quand ils sont élus.


 



Louis 06/02/2011 23:23



Tous ces graves élus savent tout ça ?


Vous rigolez, ils sont comme des gosses avant noel. On leur a dit qu'ils pouvaient dépenser tant de millions au monopoly sans risque alors pourquoi se priver ?


 


Comment disait Coluche déja ?


UNE POUR TOUTES, TOUTES POURRIES !



Qui ?

  • : Beuvry ces jours-ci...
  • Beuvry ces jours-ci...
  • : Ce qui va ou ne va pas à Beuvry. Un billet d'humeur avec un zeste d'humour ! Parce qu'on ne veut pas nous le laisser dire, alors nous l'écrivons !
  • Contact

Je Cherche Précisément